23022024

Retour

L'HUMEUR DE GEF

Jaunisse fiscale

Ce CGP n’en revient pas. Son client, un monsieur vivant de ses rentes immobilières, avec un patrimoine d’environ 10 M€, lui a raconté qu’il est allé manifester en gilet jaune. Il est vrai que le décompte fiscal fait par son conseiller, avec l’impôt sur les revenus fonciers, la taxe foncière et l’IFI, fait ressortir un peu plus de 70 % de prélèvements...

Etrange combine !

Une société de gestion de SCPI a reçu une curieuse demande d’achat de parts en démembrement avec une clé de répartition inversée entre usufruit et nue-propriété. L’explication donnée par le CGP : « l’astuce » permet au dirigeant d’entreprise nu-propriétaire d’extirper à bon compte de la trésorerie de la société usufruitière. Mais peut-être aurait-il été utile d’expliquer que cela ressemble à un abus de bien social caractérisé et que le CGP serait complice d’un délit pénal !

Deo gratias!

Dans leur note « Faut-il se préparer au retournement de l’activité économique mondiale ? », les stratégistes de LBPAM, Stéphane Déo et Hervé Goulletquer, suggèrent que : « L’incertitude est là pour durer. Elle s’est solidement installée dans le paysage des marchés et a significativement augmenté au cours des dernières années. Cette montée doit impacter négativement la dynamique économique et des marchés. Même si mesurer précisément la relation est un exercice compliqué ». Traduction : faut voir...

Divorce express

Trois mois après leur mariage, le conseil d’administration d'AG2R La Mondiale « constate des divergences de valeurs, de vision et de méthodes » avec la Matmut. Les fiançailles, durant un an, n’ont manifestement pas servi à grand-chose ! Comme le dit le dicton, l’amour rend aveugle, le mariage rend la vue !

Inconduite

En Australie, l’Autorité de régulation des inconduites bancaires (The Royal Commission into Misconduct in the Banking) fulmine contre le secteur financier. Selon Financial Review, « l'un des exemples les plus frappants de ces scandales – mis à nu par la commission royale – est la pratique consistant à facturer des frais de conseil... sans fournir de services ».

Finance nominale

Selon une étude effectuée auprès d’un échantillon de 5 516 analystes et 6 495 sociétés sur la période 1996- 2014 par la Cass Business School (City University of London), les prévisions de résultats des analystes financiers dont les noms de famille sont étrangers suscitent des réactions singulières sur le marché. Les chercheurs de cette business school ont découvert que, à la suite des attaques terroristes du 11 septembre, les prévisions formulées par des analystes dont les noms étaient à consonance moyen-orientale, engendraient de plus faibles réactions du marché. Ils ont également constaté qu’après l’opposition des gouvernements français et allemand à la guerre en Irak menée par les Etats-Unis, les prévisions d’analystes aux noms français ou allemands avaient été moins bien accueillies par le marché américain.
Après la finance comportementale, va-t-on voir émerger la finance « nominale » ?

Fidroit : la plateforme de conseil patrimonial est lancée

La plateforme Fidroit pour les particuliers a été ouverte le 5 juin 2019, la veille du 22e colloque Fidroit. Déjà 380 cabinets ont rejoint la Communauté Fidroit. 

Lire la suite...

DOSSIER : Victoires de la Pierre-Papier 2019, les meilleurs SCPI, OPCI et fonds immobiliers

Mai

Pour la 5e année, en partenariat avec l’Aspim, l’association des sociétés de gestion de l’immobilier, nous avons décerné nos 28 trophées. Des récompenses attribuées par un jury indépendant. En outre, notre partenaire Quantalys a sélectionné les meilleurs OPC. Et notre habituel sondage auprès des lecteurs permet de compléter ce palmarès.

Commander le numéro

AU SOMMAIRE DU MAGAZINE

190601_sommaire

GESTION D’ACTIFS : L’ascension des ETF est-elle irrésistible ?

Juin

Les ETF ont connu en 30 ans un développement exceptionnel. Ils pèsent aujourd’hui près de 5 000 M$ dans le monde. Aux Etats-Unis, plus de la moitié de l’encours des ETF est dans les mains de particuliers. En Europe, c'est nettement moins. Mais comment expliquer cet engouement ? Pourquoi détrônent-ils la gestion active ? Faut-il succomber aux sirènes des ETF ?

Commander le numéro