19032019

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Fonds thématiques : Fidelity élargit son offre avec un fonds Eau & Déchets

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Gestion d’actifs

Fonds thématiques : Fidelity élargit son offre avec un fonds Eau & Déchets

C’est en novembre 2018 que Fidelity a lancé le FF Sustainable Water & Waste Fund. Basé à Londres, Bertrand Lecourt, son gérant, en a présenté l’originalité lors de sa dernière venue à Paris.

« L’histoire de l’eau et des déchets est aussi ancienne que celle de la civilisation, souligne Bertrand Lecourt, gérant du FF Sustainable Water & Waste Fund. Il n’y a pas d’économie sans eau, ni d’économie durable sans gestion des déchets. Pourtant, ces secteurs restent relativement peu suivis par les investisseurs. »

La capitalisation boursière des 300 sociétés qui, dans le monde, composent le double segment de l’eau (60 % du total) et du traitement des déchets (40 %) est proche de 1 300 Md$. Le portefeuille comprendra de 35 à 50 valeurs, les « meilleures », selon le gérant, dont l’approche est celle du bottom up. Autrement dit, la structure du portefeuille reflète ses choix de sociétés.

Bertrand Lecourt peut s’appuyer sur une force de frappe exceptionnelle en termes de recherche : le groupe Fidelity d’origine américaine, qu’il a rejoint en juillet 2017, n’emploie pas moins de 150 analystes financiers ! Par ailleurs, il faut savoir que les critères extra-financiers, environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) , sur lesquels travaillent 13 spécialistes, sont intégrés au processus de gestion.

Une surperformance structurelle

Les besoins en solutions de gestion de l’eau et des déchets évoluent plus rapidement que le PIB mondial. Le fonds de Fidelity se situe au cœur de l’économie réelle. Avec un bêta de 0,85, sa volatilité est inférieure à celle du marché, alors que la croissance à long terme des profits des entreprises concernées est supérieure à 10 %, que la génération de cash flow est substantielle et que le rendement des dividendes tourne autour de 3 %.

En Bourse, les secteurs de l’eau et des déchets surperforment l’indice MSCI Monde de plus de 100 % sur 15 ans. Quand le marché américain a baissé de 15 % fin 2018, des actions comme American Water Works et Waste Management, par exemple, ont respectivement progressé de 8 % et 3 %.

« La combinaison des thématiques eau et déchets offre une croissance défensive, estime Bertrand Lecourt. Et, contrairement à une idée reçue, le compartiment continue à bien se comporter lorsque les taux d’intérêt montent. »

L’actif du FF - Sustainable Water & Waste Fund n’est encore que de 20 M$. La barre des 2 Md$ devrait être franchie dans les années qui viennent, tant les marques d’intérêt sont fortes en Europe comme en Asie.

Michel Lemosof