22052024

Retour

Gestion d’actifs

LFPI sur le point de croquer Mandarine


fusionpartenariatpuzzle On y perd décidément son latin ! Le paysage de la gestion d’actifs ne cesse de se remodeler. Dernier avatar en date : le groupe LFPI vient d’entrer en négociations exclusives en vue de prendre le contrôle de Mandarine Gestion.

Après les unions avec Amilton AM, en 2019, et Meeschaert AM, en 2021 (structures qui ont fusionné dans la foulée), LFPI (25 Md€ d’actifs sous gestion dans le capital-investissement, la dette privée, l’immobilier, la gestion d’actifs cotés et la gestion privée) franchit une nouvelle étape dans l’accélération de son développement en annonçant entrer en négociations exclusives en vue de prendre le contrôle de Mandarine Gestion. Détenue à 65 % par ses collaborateurs et à 35 % par Crédit Mutuel Arkéa, Financière Dassault et La Banque Postale, celle-ci gère 3,2 Md€ d’encours.

La conclusion des accords définitifs relatifs à l’opération pourrait intervenir une fois achevées les procédures d’information et l’obtention des autorisations réglementaires.

Entrepreneuriat, indépendance, excellence

« Ce projet de rapprochement, précise un communiqué de presse, est né de la complémentarité des activités de gestion d’actifs cotés du groupe LFPI, à travers sa filiale Meeschaert, et Mandarine Gestion. Il prévoit de maintenir l’ensemble des équipes et des expertises, ainsi que la marque Mandarine.

LFPI et Mandarine Gestion partagent des valeurs d’entrepreneuriat, d’indépendance et d’excellence, tout en accordant une place centrale à l’investissement responsable. L’opération répond à l’ambition du groupe LFPI de constituer une plateforme globale de solutions d’investissement à destination d’une clientèle diversifiée et internationale, de renforcer son offre en gestion d’actifs et de conforter sa position d’acteur incontournable de l’ESG/ISR. »

LFPI emploie près de 400 personnes, en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, et Mandarine Gestion une quarantaine. Marc Renaud nous l’avait confié il y a quelques années : « Je ne mourrai pas aux commandes de Mandarine Gestion ! » Cette boutique qu’il avait fondée dans la crise de 2008 n’a pas démérité depuis. En 2017, un partenariat, capitalistique, commercial et industriel, avait été signé avec Crédit Mutuel Arkéa. Mandarine Gestion a ensuite continué sur sa lancée en conservant son autonomie au sein de la filiale Arkéa Investment Services. Le jeu des chaises musicales s’est amplifié ces derniers mois, de même que certaines dissensions qui se sont fait jour ici ou là…

ML