15062024

Retour

Tendance

La SCPI Iroko Zen poursuit sa croissance dans un marché immobilier instable


immobilier croissanceDans un contexte économique instable, la jeune SCPI Iroko Zen saisit des opportunités d’acquisition et reste confiante en prévoyant un rendement de plus de 6,50 % d’ici à la fin de l’année 2023. Explications.

Après une année 2022 record en Europe, les transactions financières connaissent une forte baisse en 2023 selon le cabinet CBRE. Les transactions immobilières les plus touchées sont celles des secteurs des bureaux et de la logistique, avec des baisses respectives de 66 % et 71 %. En France, les transactions ont diminué de 25 %, tout comme en Irlande alors qu’en Allemagne la baisse est plus marquée (près de 75 %). C’est dans un tel contexte que depuis son lancement en novembre 2020 la SCPI Iroko Zen a su tirer parti de la conjoncture du marché pour se positionner favorablement. Alors que certaines entreprises subissent les conséquences de la remontée des taux directeurs et de la baisse des prix de l’immobilier, Iroko Zen profite des opportunités qui lui sont offertes en évitant un stock historique d’actifs immobiliers achetés « cher » lors des dernières années de taux bas.

Des investissements ciblés et diversifiés

La SCPI cible différents types d’actifs immobiliers de taille modeste comme les bureaux, les commerces, les entrepôts, les écoles ou encore les locaux d’activités avec des rendements élevés pour battre l’inflation. Au cours du second semestre 2023 ,Iroko Zen a réalisé des acquisitions en France, aux Pays-Bas, en Irlande et en Espagne pour une valeur de 90 millions d’euros, représentant plus de 20 % de son patrimoine. Ces acquisitions viennent s’ajouter aux éléments solides déjà présents tels qu’une durée moyenne de baux de 8,7 années et un taux d’occupation financier de 100 %. Elle témoigne de la diversification géographique de la SCPI ainsi que de sa capacité à s’adapter à un marché immobilier baissier tout en maintenant sa stabilité et sa rentabilité. Dorénavant la SCPI accueille plus de 7 800 associés et affiches une capitalisation de 347,1 millions d’euros suite à une collecte de 67,9 millions d’euros, lui permettant d’approcher la barre des 400 millions d’euros en valeur d’expertise HD. Cette vision novatrice démontre que même en période de turbulences, une approche réfléchie peut générer des résultats solides. Selon Gautier Delabrousse-Mayoux, président d’ Iroko : « la courbe ascendante de notre collecte témoigne de la confiance croissante de nos investisseurs. Avec 50 millions d’euros collectés en 2021, suivi par 150 millions en 2022 et probablement plus de 250 millions en 2023, nous prévoyons plus de 6,50 % de rendement d’ici la fin de l’année 2023 ». Bien sûr un tel rendement n’est jamais garanti mais cette stratégie reste payante car le marché regorge d’opportunités.

 

PL