23062024

Retour

Gestion d’actifs

DWS élargit son offre Xtrackers S&P 500 avec des ETF ESG


marché boursier globewebDWS étoffe sa gamme Xtrackers S&P 500 avec deux ETF intégrant des critères ESG. Ces nouveaux trackers répliquent les indices S&P 500 ESG et S&P 500 Equal Weight ESG.

Les nouveaux produits indiciels cotés que lance DWS s’inscrivent dans le mouvement de forte croissance des ETF qui, non seulement, s’exposent aux actions américaines, mais aussi qui intègrent des critères ESG. Le Xtrackers S&P 500 ESG UCITS, qui réplique l’indice de référence S&P 500 ESG, et le Xtrackers S&P 500 Equal Weight ESG qui, lui, réplique l’indice S&P 500 Equal Weight ESG, complètent l’offre d’ETF Xtrackers S&P 500, dont l’encours sous gestion au 30 novembre 2022 excède 11 Md€.

Soulignons que le Xtrackers S&P 500 Equal Weight – où chaque composante de l’indice a le même poids, soit 0,2 % du total – a été le premier ETF du genre en Europe. Il faut savoir que beaucoup d’investisseurs préfèrent l’équipondération à la pondération par les capitalisations boursières, dans la mesure où celle-ci accorde une prime aux grandes valeurs qui leur paraît disproportionnée. Rappelons également que le S&P 500 est considéré comme l’un des plus importants (sinon le plus important) indices au monde.

Des critères en plus, des valeurs en moins

« Les Xtrackers nouvellement lancés, précise un communiqué de presse, suivent des indices qui prennent en considération des critères supplémentaires pour sélectionner les membres de l’indice. L’indice S&P 500 ESG et l’indice S&P 500 Equal Weight ESG prévoient initialement un certain nombre d’exclusions avant de sélectionner les sociétés en tenant compte des critères ESG. Par exemple, les entreprises dont les revenus dépassent des seuils fixés pour les activités liées au charbon thermique, au tabac et aux armes controversées, notamment, sont exclues. »

En outre, sont écartées les entreprises qui ont violé des normes et des standards internationaux, tels que les principes du Pacte mondial des Nations unies. Enfin, les entreprises qui n’ont pas encore de score ESG S&P DJI (indices de durabilité Dow Jones) sont exclues, de même que celles qui se situent parmi les 25 % ayant le plus mauvais score ESG de la classification GICS (Global Industry Classification Standard) conçue par Morgan Stanley Capital International et Standard & Poor’s. « Les indices S&P 500 ESG S&P 500 Equal Weight ESG, indique encore le communiqué de lancement, ciblent un pourcentage de la capitalisation boursière ajustée du flottant du S&P 500 en utilisant les scores S&P DJI ESG (établis à partir des données collectées par S&P Global ESG Research) et sélectionnent les entreprises de chaque groupe sectoriel GICS ayant le meilleur score ESG. »

Au final, les indices S&P 500 ESG et S&P 500 Equal Weight ESG comprennent quelque 300 valeurs (au lieu de 500). Ajoutons que les méthodologies ont été élaborées pour « garantir » que les indices ESG présentent des caractéristiques de risque sectoriel similaires à celles de l’indice original. De droit irlandais, les Xtrackers S&P 500 ESG UCITS et S&P 500 Equal Weight ESG UCITS ont des parts libellées en dollar. L’un a des frais de 0,08 %, ce qui est particulièrement faible. L’autre (equipondéré) a des frais de 0,17 %, ce qui reste compétitif dans l’univers des trackers. S’ils sont pour l’instant cotés à la Deutsche Boerse et sur le London Stock Exchange, il est d’ores et déjà prévu de les lister sur d’autres places.

ML