20102020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Ecofi : ESG, nos engagements sur l’Environnement

Gestion d’actifs

Ecofi : ESG, nos engagements sur l’Environnement

GESTIONDEFORTUNE Visuel E 410x200

GESTIONDEFORTUNE Visuel E 410x200

Parce que la finance est aussi un levier d’action, Ensemble, nous bâtissons des solutions d’investissement alliant performance financière et sélection des entreprises qui agissent concrètement pour la transition écologique et énergétique.

 

 

ACTIFS POUR LE FUTUR, POUR LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET ENERGETIQUE

S’engager, c’est aussi agir et donner des preuves. Ainsi en est-il dans notre gestion ISR (investissement socialement responsable) – qui prend en compte les enjeux environnementaux (E), sociaux (S) et de gouvernance (G), avec la conviction que l’ISR contribue à une meilleure gestion des risques. Focus cette semaine sur nos engagements sur le E !

UN ENJEU INTEGRÉ A NOTRE PROCESSUS ISR

D’un point de vue environnemental, Ecofi s’engage à plusieurs niveaux. Tout d’abord, dans notre processus ISR – qui s’applique en amont de l’analyse financière – nous excluons les secteurs qui pèsent sur l’avenir de la Planète, notamment l’extraction et la production d’énergie liée au charbon. Nous accordons également une attention particulière aux controverses auxquelles sont confrontées les entreprises qui gèrent mal les risques environnementaux, comme les accidents industriels ou la pollution. Nous pouvons ainsi les exclure de nos portefeuilles si la controverse est grave.

MESURER L’IMPACT : UN DEFI A RELEVER

Mesurer l’impact de nos investissements est sans aucun doute le plus grand défi à relever pour apporter des preuves à nos engagements. C’est une démarche que nous inscrivons sur le long terme. Aujourd’hui, Ecofi calcule les émissions de gaz à effet serre (GES), l’intensité et l’empreinte carbone de l’ensemble de ses fonds ouverts. Ces indicateurs sont disponibles mensuellement avec le reporting financier de chaque fonds. Pour aller plus loin, et afin de mieux analyser les risques climatiques de ses investissements, Ecofi intègre des données sur l’alignement des entreprises avec le scénario climatique 2°C dans l’analyse de ses investissements, et les publiera d’ici fin 2020 dans ses reportings.

L’ENGAGEMENT ACTIONNARIAL, UN ACTE NECESSAIRE

Un processus ISR n’a de sens que s’il est accompagné par un engagement actionnarial fort. Ainsi, que ce soit en termes de vote ou de dialogue, nous interpellons les entreprises sur les enjeux ESG. Nous agissons en soutenant des résolutions d’actionnaires – en interpellant, par exemple, des entreprises lors des assemblées générales suite à la publication d’un rapport sur les risques des opérations d’extraction dans des zones menacées d'inondation – ou en dialoguant avec des entreprises sur la manière dont elles comptent réduire leur impact sur la biodiversité, mettre en place des stratégies climatiques pour répondre à l’alignement 2 degrés ou s’engager pour le financement d’énergies renouvelables. Nous pouvons également agir avec les réseaux d’actionnaires de manière plus institutionnelle, comme signer une lettre destinée aux leaders de l'Union européenne concernant la reprise économique suite à la pandémie de la Covid 19.

DES FONDS THÉMATIQUES ET ISR

L’environnement fait partie des grands défis du 21ème siècle et des siècles suivants… Le risque climatique nous oblige en effet à repenser nos modes de production et de consommation, et oblige les entreprises à faire évoluer voire repenser leur business model. Pour contribuer à y répondre, nous avons développé chez Ecofi une gamme de fonds qui incluent des thématiques environnementales comme l’efficience énergétique, le traitement de l’eau et des déchets ou les énergies renouvelables. Ces fonds de croissance durable sélectionnent les entreprises les plus à même de relever ce défi de réduction de leur empreinte carbone, notamment dans les secteurs les plus polluants aujourd’hui comme le transport, l’agriculture ou la construction.

LE COUP DE POUCE DE LA RÉGLEMENTATION

Face au choc sur l’économie créé par la pandémie de la Covid-19, la question du climat devient en Europe un outil de relance budgétaire. Sous l’impulsion de la France et de l’Allemagne, la Commission européenne a proposé un plan de relance de 750 milliards d'euros axé sur une “économie verte”. Ce plan est une opportunité d’investissement durable. De plus, nous pensons que la réglementation va s’alourdir, et les amendes augmenter pour les entreprises qui seront impliquées dans des épisodes de pollution. Ce durcissement devrait inciter les entreprises à innover pour trouver des solutions d’avenir. Ce sont ces entreprises de croissance durable que nous recherchons pour vous proposer des placements qui allient performance financière et respect de l’Homme et de la Planète.