30092020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Gestion d'actifs : ruée vers les fonds monétaires en juin 2020

Gestion d’actifs

Gestion d'actifs : ruée vers les fonds monétaires en juin 2020

D’après EuroPerformance, les fonds monétaires français ont enregistré d’importantes souscriptions au mois de juin 2020, malgré leur performance négative. Il faut dire que toutes les catégories d'OPC sont dans le rouge. 

Crise sanitaire oblige, les investisseurs sont avant tout en quête de sécurité comme le montre les chiffres d'EuroPerformance pour le mois de juin 2020.

Selon l'agence d'analyse de performance des fonds européens, les souscriptions dans les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) français se sont élevées à plus de 18,4 Md€ durant le mois de juin 2020. Avec, notamment, des entrées de 20 Md€ dans les fonds de trésorerie et plus de 230 M€ dans les fonds obligataires et convertibles ainsi que des sorties de 1,2 Md€ des fonds actions, le solde (au total près de 700 M€ de retraits) concernant les autres catégories fonds diversifiés, de performance absolue, alternatifs, garantis ou à formule, matières premières et immobilier.

Performance négative... sur toutes les catégories

L’engouement pour les supports de placement monétaire est d’autant plus étonnant que ceux-ci enregistrent au 30 juin 2020, une performance négative de -0,9 % sur trois ans, de -0,2 % sur un an et de -0,1 % sur le semestre. Pour rappel, de janvier à juin 2020, les Français ont versé 20,4 Md€ sur leur Livret A, dont le rendement annuel plafonne à 0,50 %...

Il faut dire qu'en glissement sur six mois à fin juin 2020, les performances de toutes les catégories de fonds sont négatives : –1,6% pour les fonds obligataires, –9,6% pour les fonds actions, –5,3 % pour les fonds diversifiés et (un comble !) –5,2% pour les fonds de performance absolue ou encore –4,8% pour les fonds assortis d’une promesse de rendement (sous condition).

ML