19112019

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Gestion privée : Banque de Luxembourg Investments présente BL Equities Europe

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Gestion d’actifs

Gestion privée : Banque de Luxembourg Investments présente BL Equities Europe

Banque de Luxembourg Investments propose à ses clients une large gamme de fonds, dont BL Equities Europe, qu’Ivan Bouillot, gérant, a présenté lors de sa venue à Paris mi-octobre 2019.

Banque de Luxembourg Investments (BLI), filiale à 100 % de la Banque de Luxembourg, elle-même filiale de Crédit Mutuel Alliance Fédérale (au travers du CIC, qui détient 100 % du capital de la banque), propose à ses clients, qu’ils soient du groupe ou extérieurs à celui-ci, une palette de fonds obligations, actions, thématiques, profilés et autres fonds de fonds. Typée pour la gestion privée, celle-ci est suffisamment riche pour que chacun y trouve de quoi répondre à ses attentes. De surcroît, les performances sont le plus souvent au rendez-vous.

Lors de sa récente venue à Paris, Ivan Bouillot (photo), gérant du fonds BL Equities Europe, a détaillé sa philosophie de gestion. BL Equities Europe est un fonds de conviction « toutes capitalisations » qui rassemble une trentaine de lignes dans une dizaine de pays, sur un ensemble « investissable » de valeurs européennes répondant aux critères de sélection de l’équipe de gestion de moins d’une centaine de titres. Son actif atteint 1,24 Md€, soit quelque 10 % du total des actifs sous gestion de BLI. Sur les 41 premières
semaines de l’année, il affiche une performance de + 18,7 %. Dans la durée, il fait nettement mieux que son indice de référence, le MSCI Europe NR, avec une volatilité un peu inférieure.

Un turn-over ratio réduit

« Le fonds est un produit long only, précise Ivan Bouillot. Il n’applique pas de stratégie de couverture. Il a des biais croissance défensive et qualité. Pour choisir une entreprise, nous sommes particulièrement attentifs à la rentabilité des capitaux investis et à la solidité de bilan. Nous regardons aussi de près sa valorisation. Nous avons un modèle qui nous guide dans la discipline d’achat. La liquidité constitue également un paramètre qu’il faut examiner. Le portefeuille tourne peu. L’an dernier, par exemple, le taux de rotation a été inférieur à 10 %. Nous gardons en général les titres sur des périodes de trois à cinq ans. Nous cherchons des entreprises qui investissent leur trésorerie dans des projets de croissance, régionaux ou à l’international. Nous avons une approche entrepreneuriale de l’investissement. »

Le portefeuille se divise en trois parties : established earners (50 %-80 % de l’actif), special situations (10 %-25 %) et growing franchises (10 %-25 %). Certains secteurs ont été écartés. C’est le cas, notamment, de celui des banques, qui pâtit de son « opacité » et du contexte de taux d’intérêt. Les principales positions de BL Equities Europe sont SAP, Unilever, Danone, Sika, Essity, LVMH, Air Liquide, Henkel, EssilorLuxxotica, Pernod Ricard, Swiss & Nephew, Grifols, Roche Holding, Assa Abloy et Legrand.

BLI a surtout pour clients des fonds de pension, des banques privées, des family offices, des multigérants…Elle ne se développe véritablement en France que depuis un an et demi. Autant dire que la fraction des encours détenue par les clients français est encore très modeste. Cela dit, s’agissant du marché des CGP, il devrait bientôt y avoir du nouveau, avec trois personnes dédiées à ce canal de distribution, en partenariat avec le Crédit Mutuel, en plus des deux collaborateurs dédiés au wholesale et aux quatre spécialistes dédiés aux clients institutionnels.

Michel Lemosof