16082018

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Rubriques Actualités Des investisseurs avides de connaissances, selon Schroders

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Actualité des sociétés

Des investisseurs avides de connaissances, selon Schroders

D’après l’étude Schroders Global Investor Study 2016, 88 % des investisseurs particuliers français souhaitent améliorer leurs connaissances financières.

Bien qu’ils aient tendance à surestimer leur niveau de connaissance en matière de placements ou affichent une confiance excessive en leurs capacités, l’étude Schroders Global Investor Study 2016* montre que les investisseurs particuliers français sont très désireux d’apprendre. Ainsi, 88 % d’entre eux souhaitent perfectionner leurs connaissances en termes d’investissement, un chiffre qui monte même à 93 % pour la génération Y.

Ce fort appétit pour le développement des connaissances financières est largement partagé à l’échelle mondiale. En effet, « c’est un constat positif et cohérent avec la prise de conscience des particuliers que le financement de leur retraite va leur incomber de plus en plus, du fait de la généralisation des déficits des régimes de retraite » rappelle l’étude.

Quoi qu’il en soit pour parfaire leur connaissances, les investisseurs français tous âges confondus se tournent en priorité vers les conseillers financiers (43 %) puis vers les sites internet et les vidéos d’information financière en ligne (respectivement 34 % et 30 %), avec un intérêt plus marqué pour l’information digitale chez les plus jeunes. D’ailleurs, sur ce dernier point, une large majorité des Français âgés de 18 à 35 ans envisage davantage d’utiliser davantage les supports de communication technologiques au cours des 5 prochains années, bien que l’interaction indirecte via les conseillers financiers restera également prioritaire (73 % contre 71 % actuellement).

 

*L’étude a été réalisée auprès de 20 000 investisseurs individuels dans 28 pays et définit les «investisseurs » comme ceux qui ont l’intention d’investir ay moins 10 000€ (ou équivalent) d’ici 12 mois ainsi que ceux qui ont procédé à des arbitrages de portefeuilles dans les 5 dernières années