22052024

Retour

Actualité des sociétés

Le fonds Comgest Growth America franchit la barre du milliard d’euros


Capture décran 436

Le fonds Comgest Growth America vient de dépasser la ligne du milliard d’euros d’actif. Avec, à la clé, ceci expliquant largement cela, de très bonnes performances.

Réussir aux Etats-Unis en dehors des « Magnificent Seven », une gageure ?

En tout cas, l’équipe actions américaines montre qu’impossible n’est pas Comgest !

Le gestionnaire se distingue depuis plus de trois décennies par une gestion dynamique, assortie d’un biais qualité et croissance marqué. Les résultats sont au rendez-vous.

En témoigne le récent franchissement de la ligne du milliard d’euros d’actifs par le fonds Comgest Growth America.

« Surperformance et moindre volatilité en comparaison de l’indice S&P 500 semblent expliquer son succès », relève modestement l’équipe de gestion, laquelle présente l’originalité d’être basée à Paris et d’être aussi très stable.

Le portefeuille est constitué d’une trentaine de titres (contre 502 pour sa référence indicielle). Depuis le lancement de la catégorie d’actions USD I Acc, en février 2013, le fonds que pilotent Christophe Nagy, Justin Streeter, Louis Citroën et Rémi Adam, affiche au 29 février 2024 une performance nette annualisée de + 14,6 %, contre + 13,1 % pour le S&P 500. Sa volatilité est de 15,4 %, contre 16,5 % pour l’indice. 5 Etoiles Quantalys, Comgest Growth America se classe également parmi les trois meilleurs percentiles de sa catégorie chez Morningstar, en termes de performance ajustée au risque.

Savoir où chercher

« Il est intéressant de noter, précise un porte-parole de la société, que cette surperformance du fonds n’est pas due à ce que l’on appelle les Magnificent Seven. Si le fonds détient des titres Microsoft, Apple, Alphabet, Meta Platforms et Amazon.com, d’autres valeurs, telles qu’Oracle et Eli Lilly ont très positivement contribué à sa performance au cours des trois dernières années.

C’est également le cas d’Intuit, Costco, J. B. Hunt Transport Services ou Avery Dennison. » Les principaux critères de sélection portent sur la présence de fortes barrières à l’entrée et la probabilité que les profits augmentent d’environ 10 % par an.

« Il y a eu beaucoup de discussions sur la concentration du marché américain, dont les performances ont été tirées par sept entreprises seulement, fait observer Justin Streeter. Les résultats de Comgest Growth America prouvent que l’on peut battre le marché américain tout en prenant moins de risque, à condition de savoir où chercher. »

Fondée en 1985, Comgest est détenue à 100 % par ses fondateurs et ses salariés.

La société gère exclusivement des actions (29,2 Md€ au 31 décembre 2023). Elle emploie 200 collaborateurs de 30 nationalités différentes. Elle a des bureaux en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord. Il convient encore de souligner que sa clientèle est très internationale.

 

ML