13082020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Edram : 1er Label ISR pour un fonds convertibles internationales

Gestion d’actifs

Edram : 1er Label ISR pour un fonds convertibles internationales

Le fonds Edmond de Rothschild Fund Global Sustainable Convertibles d'Edram vient de se voir attribuer le Label ISR. Une première our un fonds d’obligations convertibles internationales en France.

Edmond de Rothschild Asset Management (Edram) associe pour la première fois deux de ses expertises historiques : en obligations convertibles (le premier fonds maison a été lancé en 1993) et en investissement responsable (à travers son modèle propriétaire). L’objectif du fonds Edmond de Rothschild Fund Global Sustainable Convertibles est de proposer une approche originale et défensive grâce à un cadre de gestion sélectif, à la fois dans la prise en compte des critères extra-financiers et dans le choix des obligations convertibles. L’équipe de gestion, que dirige Cristina Jarrin, se compose de trois professionnels qui couvrent l’intégralité d’un large univers d’investissement, tant du point de vue géographique que du point de vue sectoriel.

Une double protection à la baisse 

« L’intégration des critères ESG à des obligations convertibles, fait remarquer, permet d’offrir une double protection à la baisse, grâce à la nature convexe de cette classe d’actifs [les convertibles s’apprécient davantage dans une dynamique de marchés actions à la hausse qu’elles ne se déprécient avec un mouvement à la baisse] et au fait que les sociétés ayant adopté une politique ESG sont plus susceptibles de présenter de meilleures performances à l’avenir. L’intégration des critères ESG vise à améliorer la qualité du portefeuille et à générer un meilleur ratio risque/rendement, confirmant ainsi l’engagement d’Edmond de Rothschild AM en tant qu’investisseur de long terme. »

 Actuellement, les marchés financiers sont confrontés à une dynamique de fin de cycle avec une incertitude croissante et une volatilité accrue. Dans ce contexte, la structure hybride des obligations convertibles offre aux investisseurs la possibilité de maintenir leur exposition aux marchés des actions avec une protection renforcée contre les baisses. « D’un côté, expliquent les gérants, elles proposent une optionalité des actions à un meilleur prix ; de l’autre, leurs profils techniques séduisent avec une convexité et un rendement accrus (plus de 40 % de l’univers européen ont un rendement positif). 

Les attraits des obligations convertibles

D’autres raisons opportunistes rendent également les obligations convertibles attrayantes. Les entreprises en croissance y ont recours, surtout celles appartenant au secteur technologique aux Etats-Unis. Enfin, dans un contexte de fusions et acquisitions, les convertibles peuvent offrir une forte rentabilité, parfois supérieure à celle des actions. » Dans le passé récent, les performances du fonds EdR Fund Global Sustainable Convertibles (seulement 42 M€ d’actif à mi-février 2020) ont été en dents de scie : – 7,7 % en 2018 et + 5,7 % en 2019…

Créé en 1953, le Groupe Edmond de Rothschild (Edram est le nom commercial des entités de gestion d’actifs) a la responsabilité de 150 Md€ d’encours, emploie 2.700 collaborateurs et dispose de 32 implantations dans le monde. 

Michel Lemosof