16042024

Retour

Marché

L’AFG publie un manifeste au soutien de l’Union des marchés de capitaux


european union eu flag 2023 11 27 04 56 54 utcL’association veut profiter des élections européennes pour revoir la réglementation, réguler plus efficacement les professionnels et encourager les flux d’épargne.

 

 

 

735 Md€ par an d’ici 2030. Voici l’estimation de la Commission européenne du besoin de financement pour la transition verte et numérique. Pourtant, en 15 ans, la part de marché mondiale des gestionnaires d’actifs européens a chuté de 47 % à 22 %. En miroir, une baisse similaire de la part de l’épargne investie en actions européennes dans les fonds européens d’actions, de 51 % à 35 %.

Face à ces chiffres préoccupants pour les gérants, l’Association française de la gestion d’actifs (AFG) a publié un manifeste pour « repenser le marché unique ». Elle entend surfer sur les élections européennes de juin et du renouvellement de la Commission pour remettre la stratégie européenne en faveur de l’Union des marchés de capitaux (UMC) sur le métier.

L’AFG plaide notamment pour placer la compétitivité de l’industrie financière européenne au premier plan, améliorer le cadre de la finance durable ainsi que l’écosystème des acteurs non financiers, tels que les fournisseurs de données, mais aussi celui des acteurs financiers, notamment sur le risque de liquidité. Elle demande plus de convergence communautaire en matière de supervision, ce qui passe par une meilleure coordination des superviseurs nationaux.

L’AFG propose par ailleurs de favoriser les produits financiers qui financent l’économie européenne tout en renforçant la culture financière des épargnants européens (notamment pour éviter les investissements sur les plateformes non régulées) et en encourageant l’épargne financière de long terme. Ces éléments font partie des discussions de la Stratégie pour l’investisseur particulier (RIS), l'une des briques de l'UMC, actuellement en phase de trilogue entre les institutions communautaires. La version de la commission des affaires économiques (Econ) du Parlement européen est attendue pour le 20 mars.