20072024

Retour

Marché

Assurance vie : toujours plus haut


oiseau progression hautLe mois d’avril voit une hausse des cotisations et des prestations sur un an, mais aussi de la collecte nette, y compris sur le fonds en euros.

 

 

 

  

C’est une année 2024 sans nuage pour l’assurance vie. En avril, la collecte nette est similaire à celle du mois dernier : +3,4 Md€, soit +2 Md€ par rapport à avril 2023. La tendance sur les fonds en euros amorcée le mois dernier se confirme, avec une collecte nette encore positive (+0,3 Md€).

Depuis le début de l’année, la collecte nette s’établit à +12,6 milliards d’euros, supérieure de +8,6 milliards d’euros à celle enregistrée au cours du premier quadrimestre 2023, pour un encours qui s’établit à 1 961 Md€.

Ce bon niveau de collecte est porté par des cotisations de 16,5 Md€ sur le mois (+18 % sur un an). La part du compartiment en euros continue de progresser (+33 %) au détriment des unités de compte (-5 %). La part des cotisations en unités de compte (UC) s’établit à 37 % sur le premier quadrimestre, en-dessous de sa moyenne habituelle autour des 40 %.

Les prestations sont en légère hausse de +0,4 Md€ sur un an pour s’établir à 13,2 Md€. Depuis le début de l’année, elles sont quasi stables par rapport à 2023 (52,1 Md€).

« Le mois d’avril réussit en règle générale bien à l’assurance vie. Lors de ces vingt-quatre dernières, seules deux décollectes ont été enregistrées, en 2012 (crise des dettes souveraines) et en 2020 (crise covid), a commenté dans un communiqué Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne. Sur les quatre premiers mois de l’année, la collecte nette dépasse 12,6 Md€ contre 8,3 milliards d’euros pour la même période de 2023. »

Hausse de la collecte nette sur le PER

Côté PER, le mois d’avril enregistre des cotisations de 931 M€ (+56 % par rapport à 2023) ainsi que 78 700 nouveaux assurés. La collecte nette progresse de 272 M€ sur un an pour s’établir à 671 M€. C’est presque autant que la part des transferts d’anciens contrats (262 M€ pour 15 500 assurés).

À fin avril 2024, les PER comptabilisent 5,8 millions d’assurés pour un encours de 80,4 Md€. La proportion d’UC reste stable à 42 %.

À fin décembre 2023, 10,1 millions de personnes détenaient un PER pour un encours de 102,8 Md€. Hors transferts d’anciens contrats, l’encours s’élève à 35,4 md€. Les compagnies d’assurance représentaient à cette date 85 % de ces encours.