28022021

L'HUMEUR DE GEF

Harcèlement textuel

Record battu, le Journal officiel du 31 décembre comporte 242 textes et 1366 pages ! Le Journal Officiel de l’Union européenne a sorti, lui, pour le réveillon une édition de 1491 pages multipliée par 25 langues !

Escrocs en stock

Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants, et Alexandre Neyret, directeur adjoint de la direction des enquêtes, ont accordé une interview au Monde (29/11) pour alerter sur « une criminalité très sophistiquée et très réactive » qui s’attaque aux épargnants. « Avant, c’était le Forex [la spéculation sur les devises], puis ça a été le diamant d’investissement, aujourd’hui les cryptomonnaies... Il y a un éclatement des thèmes. Ce qu’on voit aujourd’hui, ce sont des supermarchés de l’arnaque ».

Arroseur arrosé

Curieux sondage réalisé fin 2019 par l’AMF avec l’institut CSA : « Détient un PEA investi en SCPI/ OPCI : 93 % de satisfait ; en fonds et sicav diversifiés : 92 %, en actions de grandes entreprises internationales : 90 % ». Ah bon, on peut mettre des actions américaines ou des fonds immobi- liers dans un PEA !

We are the champion !

La liste des 30 banques systémiques à l'échelle mondiale –c’est-à-dire qui tiennent leurs États en otage – a été mise à jour par le Financial Stability Board (FSB) : la France reste vice-championne du monde !

Posture

Le chef économiste de Natixis, Patrick Artus, a son franc-parler : « Les entreprises peuvent se déclarer entreprises à mission, chercher à améliorer leurs performances environnementales et sociales, mais rien de majeur ne changera si le rendement exigé du capital reste toujours aussi élevé » à 12 % actuellement selon lui (Le Monde 8 nov.)

Piètre cru

2020 s’avère la pire année en termes de cotations nouvelles : 21 entrées à la Bourse pour 19 sorties, levant près de 500 M€ contre 2,8 Md€ en 2019 ! Le cru européen n’est guère meilleur : 16,6 Md€ levés contre 22,5.

Arnaque RGPD

De plus en plus de professionnels se voient sollicités par de prétendus agents de la CNIL pour un contrôle de conformité RGPD. Pure escroquerie dénonce la direction générale de répression des fraudes à Bercy, qui lance une alerte : « la CNIL ne fait jamais payer de service de mise en conformité au RGPD et ne demande JAMAIS le règlement immédiat d’une somme d’argent dans le cadre d’un contrôle ».

Pour briller en ville

L’envolée des cours à Wall Street fait penser à ce vers de Virgile, lu dans Énéide, 3, 57, qui brocarde ceux qui à force de cupidité se fourvoient : « Quid non mortalia pectora cogis, auri sacra fames ? Autrement dit « À quels forfaits pousses-tu le cœur des hommes, exécrable sacrée de l'or ! »



S'abonner au magazine