15112018

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Assurance vie : où sont investis les fonds en euros ?

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Assurance vie

Assurance vie : où sont investis les fonds en euros ?

Good Value for Money (GVfM) a publié son analyse de la composition financière des fonds en euros des contrats d’assurance vie à fin 2017.  Elle révèle deux tendances. 



Plus d’actifs de diversification et moins d’obligations d’Etat : voici en résumé les deux grandes tendances pour 2017 que le site GoodValueforMoney.eu, dirigé par Cyrille Chartier-Kastler, a tiré de son analyse de la composition financière des fonds en euros des contrats d’assurance vie publiée en septembre. 

Contraints de trouver du rendement dans un contexte de taux historiquement bas et un peu plus à l’aise avec les obligations liées à Solvabilité 2, « les assureurs vie ont fait monter le poids des actifs de diversification dans les fonds en euros classiques de 1,5 point en 2017 », indique le site. Ceux-ci sont ainsi passés en moyenne de 13,5 % fin 2016 à 15% fin 2017.

A l’inverse, le poids relatif des obligations d’Etat dans la poche obligataire des fonds en euros classique a baissé de 63 % en 2016 à 58 % en 2017 en raison de leur trop faible niveau de rendement.

L’allocation des fonds en euros « classiques » à fin 2017 se décompose de la façon suivante : 80,8 % sur des obligations (82,4 % fin 2016), dont 58% de titre corporate, 8,6 % sur des actions (8,1 % fin 2016) et 6,4 % sur de l’immobilier (5,6 % fin 2016). => Pour 2017, leur taux de rendement moyen s’élevait à 1,66 % net de frais et brut de prélèvements sociaux selon GVfM.

Du côté des fonds en euros immobiliers, en moyenne fin 2017, l’allocation est investie à quasi parts égales sur de l’immobilier (45 % contre 48 % fin 2016) et sur des obligations (46 % contre 36 % fin 2016). Les actions descendent à 8% (10% fin 2016). « Face à la difficulté d’investir dans des conditions satisfaisantes les flux de collecte sur les fonds en euros immobiliers, les assureurs vie ont limité fortement les possibilités d’investissement par leurs clients en 2017. Les fonds en euros immobiliers deviennent une denrée rare », constate GoodValueforMoney.eu. => Pour 2017, leur taux de rendement moyen s’élevait à 2,46 % selon GVfM.

Quant aux fonds euros dynamiques, leur allocation change peu entre fin 2016 et fin 2016 (62 % en obligations, 18% en immobilier et 18 % sur des actions), mais le site note que le « rating moyen des contreparties obligataires est moindre que dans les fonds en euros classiques ». Ainsi, dans les fonds en euros classiques les obligations notées A, AA ou AAA pèsent pour 73 % de l’allocation et 61 % pour les fonds en euros dynamiques. => Pour 2017, leur taux de rendement moyen s’élevait à 2,21 % selon GVfM.

Enfin, les fonds euros de l’épargne retraite (Perp, Madelin notamment) ont pu délivrer un rendement financier brut de 3,63 % en 2017 grâce à des actifs investis sur le long terme. L’allocation moyenne fin 2017 se répartit en 78 % sur des obligations, 11 % sur des actions et 8 % sur de l’immobilier. => Pour 2017, leur taux de rendement moyen s’élevait à 1,88 % selon GVfM.

Pour 2018, l'exercice sur les prévisions des taux de rendement s'avère plus difficile que les autres années, avait estimé en juin dernier Cyrille Chartier-Kastler, tablant quand même sur un rendement moyen plutôt aux alentours de 1,50 %.

 Carole Molé-Genlis