22062024

Retour

Actualité des sociétés

Un mois de mai tout en décollecte

Pendant que les Français profitaient de leurs ponts et autres viaducs, les Sicav et FCP ont subi d’importants mouvements de retrait.

La lecture des derniers chiffres publiés par Europerformance a de quoi donner le tournis. Au mois de mai, l’ensemble des OPCVM de droit français a affiché une décollecte de plus de 2 milliards d’euros. Principales victimes de ce mouvement de retrait, les fonds actions qui ont vu s’envoler un peu plus de 1,3 milliard d’euros dont 1,26 milliard pour les seuls produits européens. Le solde du déficit revenant aux Sicav investies sur des thématiques ou secteurs (114,36 millions d’euros) et celles privilégiant la zone Asie/Pacifique (111,59 millions d’euros).

Autre catégorie frappée de plein fouet, les OPCVM garantis ont perdu 544,44 millions d’euros sur le mois. De leur côté enfin, les fonds de trésorerie affichent des rachats totaux de 350,21 millions d’euros ; un chiffre qui masque notamment un vaste mouvement de réallocation entre produits de trésorerie régulière (-1,3 milliard d’euros) et supports de trésorerie dynamique (+1,1 milliard d’euros).