28052024

Retour

Tendance

Prix de l’immobilier ancien en baisse : une première depuis 2015 !

 

immo invest3Selon l’indice Notaires-INSEE, on constate un recul de 0,2% des prix au premier trimestre 2023 non seulement à Paris mais aussi dans les grandes villes de province. Explications.

  

 

En raison de la hausse des taux d’intérêts, hausse orchestrée par la BCE pour lutter contre l’inflation, il est dorénavant plus difficile d’obtenir un prêt. Ce sont principalement les primo accédants qui en font les frais, primo accédants qui représentent 27% des acquéreur aujourd’hui contre un peu plus de 50% l’année précédente. Quant aux autres acheteurs, ils restent plus attentistes, surveillants leur pouvoir d’achat. Ils en profitent aussi pour négocier les prix d’acquisition qui selon le groupe Orpi sont en moyenne de -3,5% plus bas à l’achat que le prix de vente affiché à l’origine. On constate ainsi un recul des ventes par rapport au trimestre précédent sur une période de 12 mois (1,07 millions contre 1,12 millions).

Des reculs contrastés

Il faut distinguer la situation sur 1 an et celle du 1er trimestre 2023. Sur une année les prix ont augmenté de +2,7% mais bien moins que fin 2022 (+4,6%). Avec une progression plus marquée pour les maisons individuelles que pour les appartements (+3,1% contre 2,2%). Mais on assiste à une inversion de cette tendance au cours du 1er trimestre 2023 où les maisons voient leurs prix davantage baisser que ceux des appartements (-0,3% contre 0,1%). Paris et l’Ile-de-France affichent des prix en baisse (baisses marquées dans des villes comme Massy, Villejuif ou Rueil Malmaison). Baisses affichées aussi dans 8 des plus grandes villes de province. Des chiffres à surveiller au cours du second semestre pour ne pas en tirer des conclusions hâtives.PL

 

PL