12072024

Retour

Actualité des sociétés

Les fortunes dopées aux marchés d’actions

La dernière livraison du Gobal Wealth Report révèle une hausse plus rapide de la richesse en 2012 grâce au rebond des marchés d’actions.

La publication par Allianz, en Suisse, de la quatrième édition de son Gobal Wealth Report révèle une progression de 8,1% des actifs financiers bruts mondiaux des ménages en 2012. Ceux-ci s’élèvent désormais à 111,2 trilliards d’euros. Il s’agit de la croissance la plus forte enregistrée depuis six ans. Celle-ci dépasse nettement la moyenne à long terme, hors effets de change, de 4,6 % par an observée entre 2001 et 2012. Ce bond en avant est étroitement lié à la hausse des marchés d’actions l’an passé puisque la fortune détenue sous forme de titres a enregistré une hausse de 10,4 %.

Du côté de la richesse par habitant, la Suisse tire son épingle du jeu et reste le pays le plus riche parmi les cinquante passés au crible, avec des actifs financiers nets par tête de 141 890 euros en moyenne à la fin 2012. Elle devance ainsi les États-Unis et le Japon. En Europe, les Belges détiennent les actifs financiers nets par tête les plus élevés après les Suisses, soit 73 520 euros. L’écart entre les deux pays s’est ainsi élevé à près de 68 400 euros en 2012. Mais cette avance significative est avant tout imputable à la forte appréciation du franc suisse par rapport à l’euro. Sans celle-ci, l’écart par rapport aux Belges serait d’environ 30 000 euros.

Cette suprématie helvétique a malgré tout un coût puisqu’avec un montant moyen de 76 200 euros par habitant, l’endettement privé était plus élevé en Suisse à la fin 2012 que dans n’importe quel autre pays du monde.