25072024

Retour

Actualité des sociétés

Non-coté : Private Corner promeut une nouvelle stratégie

Noncoté Private Corner promeut une nouvelle stratégiePrivate Corner élargit son offre en lançant Global Private Debt Strategies, un fonds exposé aux stratégies « capital solutions » d’Arcmont AM et CVC CP.

 

 

Private Corner, première société de gestion digitale française dédiée aux actifs privés, étoffe sa palette de fonds d’investissement avec Global Private Debt Strategies, un fonds exposé aux stratégies « capital solutions » éprouvées d’Arcmont Asset Management et CVC Capital Partners, deux des leaders anglo-saxons dans l’industrie du private equity et de la dette privée.

« Avec les perspectives de baisse des taux en Europe, est-il expliqué dans le communiqué de lancement, la phase des comptes à terme bien rémunérés commence à se refermer. Alors que certains segments du private equity sont encore en phase d’ajustement, 2024 est particulièrement propice à une diversification des portefeuilles vers la dette privée. »

Celle-ci donne aux investisseurs l’opportunité de « fixer » un niveau de rémunération sur une échéance longue. Selon Private Corner, la dette privée constitue une solution « pertinente » pour dynamiser une allocation, sans pour autant prendre davantage de risques.

Flexibilité

Le fonds professionnel spécialisé Global Private Debt Strategies permet à la clientèle privée, via les conseillers financiers et à partir de 100.000 €, d’accéder à une classe d’actifs a priori attrayante. Les stratégies retenues sont Capital Solutions Fund II, d’Arcmont AM, et CVC Credit Capital Solutions III, de CVC Capital Partners.

« Les équipes de gestion, est-il encore précisé dans le communiqué, proposent aux entreprises des financements plus flexibles et calibrés selon leurs besoins spécifiques. Il s’agit d’une stratégie de crédit opportuniste qui permet de bénéficier d’un coussin de protection à la baisse et de rendements attractifs moyennant des risques pondérés dans tous les environnements de marché. »

Le fonds a une taille cible de 50 M€. Le portefeuille investira dans quelques dizaines de sociétés (de 50 à 80), tous secteurs d’activité confondus et à dominante européenne, avec près d’un tiers de l’actif aux Etats-Unis. Les deals sont « sponsorisés » aux côtés de gérants mondiaux de premier plan apportant du financement au capital.

« Nous sommes ravis, se réjouit Estelle Dolla, présidente et cofondatrice de Private Corner, de permettre à nos distributeurs de poursuivre la diversification du patrimoine de leurs clients sur les actifs privés à travers une stratégie de dette flexible. »

ML