22052024

Retour

Actualité des sociétés

Fonds thématiques : Robeco lance une stratégie sur la mode


Capture décran 367

La mode est un secteur d’activité en pleine croissance. Fort de ce constat, Robeco lance la première stratégie en actions internationales gérée activement, exclusivement axée sur cette thématique, Fashion Engagement Equities.

Robeco (plus d’un millier de collaborateurs et 181 Md€ sous gestion à fin juin 2023) complète sa palette thématique avec Fashion Engagement Equities, un fonds innovant qui permet de s’exposer à la mode au travers d’une sélection d’entreprises offrant une rentabilité attrayante et travaillant pour promouvoir le changement dans ce secteur.

Pour cela, la société de gestion engagera un dialogue avec toutes les entreprises représentées en portefeuille, lequel est d’ailleurs catégorisé Article 8 de la SFDR.

Le secteur de la mode au sens large connaît une forte expansion. Il génère 2.500 Md$ de chiffre d’affaires annuel et emploie plus de 300 millions de personnes dans le monde ! Sa croissance future (plus 40 % estimés d’ici à 2030) sera alimentée par l’augmentation de la population, l’accroissement des revenus disponibles et l’appétit pour une consommation « ostentatoire ».

L’industrie est toutefois confrontée à certains défis d’ordre social et environnemental. « Les salaires des travailleurs du textile, est-il souligné dans le communiqué de lancement du fonds, sont en moyenne inférieurs de 45 % aux salaires de subsistance locaux. Chaque année, le secteur produit près de 100 milliards d’articles d’habillement, dont moins de 1 % est recyclé en nouveaux vêtements. Il est, en outre, responsable de près de 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. »

Tirer parti de la transition en y contribuant

Selon Robeco, il est indispensable que de solutions soient mises en œuvre pour que les activités liées à la mode passent d’un modèle linéaire « prendre-fabriquer-jeter » à un modèle circulaire et que les questions sociales criantes soient traitées. Sa nouvelle stratégie investira en actions d’entreprises cotées en Bourse avec un portefeuille qui comprendra de 30 à 40 lignes réparties sur l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur ; approvisionnement, production, consommation, gestion des produits en fin de vie… Les entreprises choisies s’inscriront dans le cadre de mégatendances (premiumisation, automatisation, circularité…).

Afin de constituer un portefeuille disposant d’un potentiel de croissance et de changement positif, l’équipe de gestion associera analyse fondamentale et dialogues actionnariaux pluriannuels autour des principaux enjeux en matière de durabilité.

« Notre conviction, fait observer Dora Buckulčíková, gérante chez Robeco, est que recherche de profit et changement positif peuvent aller de pair. L’industrie de la mode est appelée à se transformer. Les entreprises qui présentent les meilleures caractéristiques de durabilité sont susceptibles de mieux performer que les entreprises à la traîne. En tant qu’actionnaire à long terme, il est de notre responsabilité d’encourager la transparence et des pratiques commerciales durables au niveau de chaque entreprise.

La stratégie Fashion Engagement Equities permet aux investisseurs de tirer parti de la transition de l’industrie de la mode et d’y contribuer. » L’actuel Top 10 du fonds (un tiers de l’actif) se compose d’Hermès International, EssilorLuxottica, Ross Stores, Eclat Textile, Prada, Beiersdorf, Marimekko, On Holding, JD Sports Fashion et Puma.

Avec Robeco, la mode s’inscrit aujourd’hui dans le durable. Ce n’est plus – comme l’affirmait Jean Cocteau – ce qui se démode !

ML