22052024

Retour

Actualité des sociétés

Pic historique pour l’épargne salariale et l’épargne retraite


euros personnage

La dernière enquête en date de l’AFG montre, entre autres points intéressants à observer, que l’encours de l’épargne salariale et de l’épargne retraite a atteint un nouveau record.

L’épargne salariale et l’épargne retraite atteignent un niveau d’encours historique. C’est, notamment, ce qui ressort de l’enquête 2023 réalisée par l’AFG, l’Association française de la gestion financière, qui fournit bien d’autres données permettant d’apprécier la dynamique de ces formules de placement.

Les encours des plans d’épargne salariale et des plans d’épargne retraite ont affiché une hausse de 15,7 %, soit 25,5 Md€ en un an, pour s’élever à 187,8 Md€. Depuis fin 2007, le taux de croissance annuel moyen des encours a été de 6,2 %.

Les encours dédiés à l’épargne retraite d’entreprise ont progressé en 12 mois de 16,9 %, pour atteindre 29,7 Md€.

Les encours des dispositifs d’épargne retraite collectifs en format compte-titres, qui bénéficient à 3,97 millions de salariés au sein de 222.232 entreprises, se ventilent ainsi : 23 Md€ pour les PER et 6,7 Md€ pour les Perco/Percoi. Les deux tiers des porteurs de parts d’un Perco ou d’un PER d’entreprise collectif ont, à hauteur de 11,2 Md€, opté pour la gestion pilotée.

12,5 millions de titulaires

« Les encours des fonds ISR, est-il précisé dans un communiqué de l’AFG, représentent 79,5 Md€ (72,6 Md€ pour les fonds catégorisés Article 8 de la SFDR et 6,9 Md€ pour les fonds relevant de l’Article 9), avec une augmentation notable des flux : 9,1 Md€ de collecte brute (contre 6,9 Md€ en 2022). L’encours des fonds solidaires s’établit à 18 Md€ (+ 17,6 % sur un an) et leur collecte brute à 1,9 Md€. Pour la première fois, des informations sur les fonds labellisés CIES, ISR, Finansol, Relance et Greenfin dans les plans d’épargne salariale et retraite ont été collectés, totalisant respectivement 31,8 Md€, 17,2 Md€, 6,1 Md€, 1,6 Md€ et 0,08 Md€. »

La collecte brute a atteint un « haut » niveau de 20,2 Md€, avec les flux issus de la participation et/ou de l’intéressement, qui se sont élevés à 12,3 Md€ (+ 5,8 % par rapport à 2022). Compte tenu de rachats importants, à hauteur de 17,8 Md€, la collecte nette s’est l’an dernier inscrite à 2,4 Md€.

Elle s’est concentrée sur les fonds actions et mixtes (2,8 Md€), ainsi que sur les fonds « taux », obligataires et monétaires (2,1 Md€), alors que les fonds d’actionnariat salariés, eux, ont enregistré des sorties (2,5 Md€). Enfin, la collecte nette des dispositifs d’épargne retraite a été de 2,5 Md€, contre 2,1 Md€ en 2022 et 1,7 Md€ en 2021.

« Soutenu par les mesures liées à la loi Pacte, est-il précisé dans le communiqué de l’association professionnelle des sociétés de gestion tricolores, le nombre d’entreprises équipées d’un dispositif d’épargne salariale ou d’épargne retraite s’élève à 397.500 (+ 5 % par rapport à 2022 et + 47 % par rapport à 2012), lequel bénéficie à 12,5 millions de salariés. »

A l’issue des 16 dernières années, l’encours global des plans d’épargne salariale (116,3 Md€) et d’épargne retraite (71,5 Md€) collectifs a été multiplié par 2,6.

En France, fin 2023, la gestion d’actifs correspond à plus de 700 sociétés de gestion, pour 4.600 Md€ d’actifs sous gestion.

ML