21052024

Retour

Actualité des sociétés

ETF : Franklin Templeton lance trois nouveaux fonds obligataires « actifs »


ETF 03

Franklin Templeton annonce le lancement de trois ETF obligataires « actifs » de droit irlandais : Franklin Sustainable Euro Green Sovereign UCITS, Franklin Sustainable Euro Green Corp 1-5 Year UCITS et Franklin Euro IG Corporate UCITS.

La cotation en Bourse de Franklin Sustainable Euro Green Sovereign UCITS, Franklin Sustainable Euro Green Corp 1-5 Year UCITS et Franklin Euro IG Corporate UCITS porte à six le nombre de produits indiciels « actifs » listés de Franklin Templeton (1.400 Md$ d’actifs sous gestion dans le monde au 30 septembre 2023, dont 16 Md$ pour sa plateforme d’ETF). Les deux premiers fonds cités sont classifiés Article 9 de la SFDR.

Ils investiront au moins 75 % de leurs actifs en obligations vertes européennes, d’Etat ou d’entreprise, le solde étant constitué d’obligations « conventionnelles » considérées comme des investissements « durables ». Ils proposent une stratégie d’obligations souveraines avec une duration flexible ou une stratégie d’obligations vertes d’entreprises à échéances plus courtes. « Ce sont, précise Caroline Baron, head of distribution EMEA chez Franklin Templeton, les seuls ETF actifs actuellement disponibles dans ces segments de marché. »

Une pierre angulaire

pierre angulaire

Le troisième ETF, lui, est catégorisé Article 8 du règlement européen sur les informations relatives à la durabilité dans le secteur des services financiers. Comme son nom l’indique, le portefeuille se composera d’obligations d’entreprises européennes notées « investment grade ». Au moins 20 % de l’actif seront investis en obligations durables et 1 % dans des investissements durables sur le plan social (l’épaisseur du trait, mais le gisement n’est sans doute pas non plus énorme).

Pour les trois ETF, qui suivent chacun un indice Bloomberg spécifique (Global Government EUR Green Bond, Euro Corporate Green Bond 1-5 Year et Euro Aggregate Corporate) et qui seront enregistrés dans 12 pays, l’accessibilité, la liquidité et la transparence sont de rigueur. Ce qui est d’ailleurs le cas pour l’ensemble des trackers. D’où leur succès auprès des investisseurs…

Rappelons que relever de l’Article 9 suppose que les fonds concernés aient une approche d’intégration ESG et qu’ils présentent des caractéristiques ESG « contraignantes », ainsi qu’un objectif d’investissement durable « clair », avec la recherche d’un impact réel, mesurable, pour améliorer les conditions d’existence sur la planète.

Ceux qui sont qualifiés Article 8 remplissent à peu près les mêmes obligations, mais avec un moindre degré d’exigence, leurs gérants pouvant se limiter au processus de sélection extra-financier des émetteurs. Les nouveaux ETF de la firme cotée au New York Stock Exchange fournissent une exposition aux obligations favorisant la transition vers un avenir à faible intensité carbone.

« Après avoir lancé le premier ETF européen actif sur les obligations vertes il y a plus de quatre ans, fait observer David Zahn, head of european fixed income chez Franklin Templeton, nous continuons d’identifier des opportunités de croissance intéressantes. L’Europe est une pierre angulaire du marché mondial des obligations vertes avec des émissions cumulées qui, l’an dernier, atteignaient 331 Md€. »

Sur le plan des frais, les nouveaux produits ont, pour les deux premiers cités, un ratio de dépenses totales (TER) de 0,18 % et, pour le troisième, de 0,15 %. Une tarification très compétitive pour une gestion indicielle, qui plus est active. Faire de la gestion passive active semble a priori une gageure ! Mais certains gestionnaires de trackers n’hésitent pas à mordre à la marge sur les plates-bandes des gestions de conviction traditionnelles…

ML