12072024

Retour

Actualité des sociétés

Lancement de la campagne IR Fip et FCPI chez A Plus Finance

Pour la fin de l'exercice fiscal, la société frappe fort avec trois supports d'investissement.

Fort de son succès et à la demande du réseau de distribution, A Plus Transmission 12 lancé à l'occasion de la campagne ISF 2012 et déjà doté de plus de 13 millions d'euros d'actifs voit sa période de souscription prolonger et devient accessible à tous ceux qui souhaitent à travers ce support réduire leur impôt sur le revenu. « Souscrire à un fonds déjà ouvert comporte plusieurs avantages tant pour l'investisseur qui se positionne sur un produit qui a une durée de vie plus courte de 6 mois par rapport à des fonds créés spécifiquement que pour la société de gestion qui peut dès à présent communiquer sur les premiers investissements en cours », explique Guillaume de Trogoff, le directeur commercial d'A Plus Finance. Le Fip est destiné à financer la transmission d'entreprise, une thématique d'actualité. « Près de 300 000 entreprises sont dirigées par un baby-boomer qui est sur le point de partir de la retraite. Le plus souvent il identifie un repreneur mais ce dernier peut rencontrer des difficultés de financement auprès des banques », ajoute Guillaume de Trogoff. A Plus Transmission 12 privilégie les PME dont la valorisation est estimée entre 3 et 30 millions d'euros et qui arrivent à un stade de maturité le plus avancé, permettant alors d'avoir plus de visibilité et de recul sur leurs capacités financières et leur rentabilité.

Le second Fip créé uniquement pour la campagne IR 2012 vise à financer, principalement en obligations, des PME qui ne trouvent plus les ressources nécessaires auprès des banques. « A Plus rendement 2012 accompagnera des PME plus mûres projetant de réaliser des opérations de croissance organique, de croissance externe ou bien de capital-transmission », fait savoir Guillaume de Trogoff. La société entend créer un fonds défensif, une spécificité que recherchent aujourd'hui les investisseurs, n'hésitant pas alors à investir jusqu'à 85 % dans les PME françaises.

Enfin A Plus Finance propose un FCPI baptisé A Plus e-business 12. Encore une fois, il s'agit d'un fonds qui a été créé initialement pour alléger l'ISF 2012 mais qui peut désormais être éligible à la réduction IR. Comme son nom l'indique, le véhicule d'investissement mise sur la filière numérique, qui représentait déjà en 2010 près de 4 % du PIB en France(1). « Le e-business est maintenant arrivé à un stade de maturité tel qu'il est totalement intégré au développement économique et aux modèles de croissance économique », indique Guillaume de Trogoff. Le FCPI ciblera deux catégories d'entreprises : d'une part les PME qui font l'écosystème dans le sens où elles interviennent en amont dans la chaîne d'activité (développeurs et éditeurs de logiciels, solutions d'infrastructures numériques, fabricants de matériels spécialisés) et d'autre part les PME dont l'écosystème constitue leur business (e-commerce, applications mobiles, e-services...).

Caractéristiques des supports d'investissement

Fip A Plus Transmission 12

  • Durée : 5 ans (prorogeable 2 fois 1 an)
  • 4 régions d'investissement : Ile-de-France, Bourgogne, Rhône-Alpes et Paca
  • Minimum de souscription : 1 000 €
  • Droits d'entrée : 5 %
  • Frais annuels : 3,95 %

 

Fip A Plus rendement 2012

  • Durée : 5 ans (prorogeable 2 fois 1 an)
  • 4 régions d'investissement : Ile-de-France, Bourgogne, Rhône-Alpes et Paca
  • Minimum de souscription : 1 000 €
  • Droits d'entrée : 5 %
  • Frais annuels : 3,95 %

 

FCPI A Plus e-business 12

  • Durée : 5 ans (prorogeable 2 fois 1 an)
  • Minimum de souscription : 1 000 €
  • Droits d'entrée : 5 %
  • Frais annuels : 3,95 %

 

(1) Source : étude Mckinsey 2011 / eMarketer 2012

Mis en ligne le 7 septembre 2012