07102022

Retour

Tendance

Immobilier : Axipit plaide pour une stratégie dynamique dans le résidentiel


immeuble paris

Selon Jean-François Charrier, directeur du développement d’Axipit Real Estate Partners, l’immobilier résidentiel procure aux investisseurs un rendement réel protégé de l’inflation.

Dans une tribune libre, Jean-François Charrier, directeur du développement de la société de gestion de fonds d’investissements immobiliers Axipit Real Estate Partners, fait observer que la stabilité, la profondeur et la liquidité du marché immobilier résidentiel, associées à la mise en œuvre d’une stratégie de gestion dynamique, permettent d’en rehausser sensiblement le rendement. « Dans un environnement chargé d’incertitudes, écrit-il, l’immobilier résidentiel offre aux investisseurs un rendement réel intéressant, sécurité et protégé de l’inflation, grâce au mécanisme d’indexation des loyers. »

Pour Axipit Real Estate Partners, la sélectivité constitue le fondement d’une stratégie dynamique. Bien que les prix de actifs aient ces dernières années beaucoup augmenté, portés par la faiblesse des taux d’intérêt, le nombre de transactions a atteint le niveau record de 1,2 million au cours de l’exercice 2021, soit un gonflement d’un tiers en cinq ans.

« Le manque structurel de logements, en particulier en Ile-de-France, devrait continuer à soutenir les prix dans les zones les plus attractives, souligne Jean-François Charrier. De manière à tirer parti des évolutions du marché, la sélectivité géographique doit s’accompagner d’une analyse fine des caractéristiques intrinsèques et techniques des actifs, et de l’adéquation avec leur environnement. Cela permet d’évaluer leur potentiel de réhabilitation, de restructuration, de surélévation, voire de transformation et de changement d’usage, et d’optimiser la création de valeur. »

Un second millésime sur orbite

La labellisation ISR s’inscrit dans cette stratégie de création de valeur. La démarche suivie consiste notamment à se préoccuper des performances énergétiques des actifs, sachant que les logements classés F ou G, selon le nouveau DPE, ont l’an dernier affiché des chutes de prix (jusqu’à 17 %). Dans un marché où la qualité et l’emplacement du logement sont des critères déterminants, renforcer l’attractivité des actifs en portefeuille permet d’en améliorer la valorisation à travers le temps. Une structure financière adaptée, avec un effet de levier élevé sur un horizon court, parachève la stratégie « value-add ».

« Au sein d’Axipit Real Estate Partners, explique encore Jean-François Charrier, nous mettons l’expertise de notre équipe, ainsi que le savoir-faire d’Aquila Asset Management, notre maison mère, au service des investisseurs professionnels ou assimilés. Ceux-ci peuvent accéder à des stratégies de private equity immobilier habituellement réservées à la clientèle institutionnelle. »

Le fonds professionnel spécialisé (FPS) Axipit Home Value vise 100 M€ d’investissements répartis sur une dizaine d’actifs de premier plan en France. Il est accessible à partir de 100.000 €. Son objectif de TRI est de 7 %. Les gains sont seulement soumis aux prélèvements sociaux. Par ailleurs, le fonds est éligible au dispositif fiscal 150-0 B ter (report d’imposition sur la plus-value en cas d’apport lié à la cession d’une entreprise). Après le closing de ce fonds et fort de l’intérêt suscité par sa stratégie auprès de ses partenaires, Axipit Real Estate Partners lance un second millésime, dont la taille devrait atteindre 150 M€ en cinq ans.

ML