07102022

Retour

Tendance

Des fonds immobiliers dans la tourmente

A la suite du Brexit, de nombreuses incertitudes pèsent actuellement sur le marché immobilier britannique, conduisant certains investisseurs à vouloir récupérer leurs capitaux.

Le Brexit fait craindre aux investisseurs une baisse des prix de l’immobilier au Royaume-Uni et tout particulièrement à Londres. D’ailleurs, certains d’entre eux ont rapidement réagi en voulant récupérer leurs capitaux investis dans des fonds immobiliers britanniques. La pierre étant un actif peu liquide comme tout le monde le sait, les conséquences de cette vague de demande de remboursement ne s’est pas attendre.

Quelques jours, après des résultats du référendum, les poids lourds du secteur (Aviva, M&G, Standard Life, Henderson, Canada Life et Columbia Threadneedle) ont annoncé qu’ils suspendaient les rachats de parts de fonds investis en immobilier, faute de liquidités suffisantes. De son côté, le géant américain BlackRock a décidé de relever ses frais de rachat de 2 à 5,75 % sur son fonds immobilier britannique BlackRock UK Property Fund pour faire face à la situation.

Reste à savoir si ce mouvement de panique aura des répercussions en France. En effet, ces dernières années, certains OPCI grand public ont réalisé d’importants investissements immobiliers à Londres. C’est notamment le cas de l’OPCI OPCIMMO chez Amundi. Contacté par Gestion de Fortune, Jean-Marc Fayet, son gérant nous assure avoir pris ses devants (plus d'informations dans notre prochain numéro en kiosque).