30012023

Retour

Immobilier

Investissement forestier : Fiducial lance son GFI

foret678

Fiducial Gérance, une société de gestion connue par la performance de ses sept SCPI (plus de 2 Md€ d’actifs gérés), parmi les meilleures, lance son premier Groupement Forestier d’Investissement. Une nouveauté… pas complètement nouvelle !

 

Ce n’est pas une nouvelle diversification pour Fiducial Gérance puisque la société revendique plus de 40 ans d’expérience ininterrompue dans la gestion forestière et la gestion de fonds pour compte de tiers, avec la gestion de six Groupements Fonciers Forestiers (GFF) comprenant 36 forêts pour une surface de plus de 5 000 hectares. Mais cette fois Fiducial Gérance va pouvoir, avec ce statut récemment mis en place, élargir sa prospection avec une offre publique aux épargnants*. Et concurrencer France Valley, seul jusqu’à présent à proposer des GFI. La structure du GFI permet de constituer un fonds de grande taille, donc avec une meilleure diversification et une mutualisation du risque pour les associés (diversifiées en termes d’implantations géographiques, d’essence et de maturité des peuplements). Similaire à celle de la SCPI à capital variable, cette structure juridique, également société civile, implique de même d’avoir une vraie
gouvernance : conseil de surveillance composé d’associés, commissaire aux comptes, fréquence des expertises encadrées.
« En quelque sorte c’est une SCPI forestière », commente Thierry Gaiffe, directeur général de Fiducial Gérance, son objectif étant d’acquérir des forêts ou des massifs forestiers de plus de 50 hectares uniquement en France. « Forecial, tient-il à préciser, sera exclusivement investi directement dans des massifs forestiers. Un GFI ne peut pas règlementairement détenir indirectement une forêt ».

L’intérêt pour l’investisseur
Ce type de placement a l’avantage d’être déconnecté des marchés financiers et immobiliers. En outre, la demande sur le marché du bois (construction, chauffage) est croissante, avec une cote solide sur certaines essences.
Les inconvénients : l’exposition aux intempéries, aux contaminations, aux incendies (Fiducial indique s’être assuré contre les risques incendie et tempête), une rentabilité nette assez faible compte tenu des charges. D’ailleurs, le document d’informations clés (DIC) avertit que « votre perte maximale peut être l'ensemble de votre investissement » ; il prévient aussi que ces parts ne sont pas liquides : « il n'est pas facile de sortir de ce produit ».

L’attrait fiscal
Il existe des avantages fiscaux pour contrebalancer ces charges :
● Une exonération possible d’IFI à 100 % ;
● Une réduction d’impôt sur le revenu du montant investi (actuellement 18 %, qui devrait augmenter à 25 % cette année), un montant plafonné à 50 000 € (100 000€ pour un couple) ;
● Un abattement de 75 % appliqué sur la valeur des actifs forestiers avant le calcul des droits de succession ou de donation.

L’intérêt de ce type de placement n’est pas vraiment d’en retirer une rentabilité puisque le rendement est faible et la valorisation aussi. C’est surtout de faire jouer des avantages fiscaux, notamment de transmettre à taux réduit des droits de mutation à titre gratuit, cela à un légataire sans parenté ou à un héritier pour les gros patrimoines sous la menace des taux élevés.