30092020

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Comment protéger votre épargne du coronavirus ?

Immobilier

Comment protéger votre épargne du coronavirus ?

Theo

Theo

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier ou SCPI ont ouvert les portes en 1968 de l’investissement immobilier simple et rentable aux épargnants. Affichant des performances compétitives depuis leur création, les SCPI devraient encore une fois impressionner en 2020. Les experts de La Centrale des SCPI sont confiants sur le rendement des SCPI, certaines devraient même battre des records malgré le coronavirus. Investir en immobilier avec la SCPI est donc plus que jamais d’actualité pour rentabiliser votre épargne et protéger votre argent du coronavirus. Explications.

(Publi-communiqué)

 

La SCPI, le placement immobilier protecteur et rentable sur le long terme

En 2019, les assurances vies en euros ont encore déçu et le rendement du livret A fut réduit à 0,5% en février 2020. Ces deux placements ont eu leur heure de gloire mais voient leur performance chuter ces dernières années alors que depuis leur création, les SCPI ne déçoivent pas.

La stabilité du rendement moyen des SCPI prouve la robustesse de ce placement d’épargne. En effet, sans prendre en compte les possibles augmentation des prix de part, le rendement était en moyenne de 4,34% net en 2018 et de 4,4% net en 2019. Cependant, il peut rapidement atteindre autour de 6% nets pour les meilleures SCPI du marché.

À titre d’exemple, la SCPI Kyaneos Pierre a distribué 6,81% en 2019 et augmenté son prix de part de 4% ; une belle performance qui mérite d’être soulignée.

La Centrale des SCPI vous présente un tableau comparatif de performance sur 15 ans :

Classe d'actif

Performance sur 15 ans

SCPI

8,60%

Actions France

8,10%

Obligations

3,00%

Livret A

1,80%

Inflation

1,30%

Or

8,00%

La SCPI est donc la gagnante de l’épargne sur ces 15 dernières années et laisse présager le meilleur pour les 15 prochaines années.

Comment les SCPI protègent-elles votre épargne ?

Pour assurer une longévité des revenus, les gérants SCPI s’adaptent aux contextes qu’ils traversent et aux demandes des épargnants. Ainsi, les nouvelles SCPI investissement moins sur des immeubles de bureaux parisiens, actif phare des SCPI historiques, mais se positionnent fréquemment sur des classes d’actifs d’avenir. Ainsi, nous retrouvons des SCPI investies sur la santé, le E-commerce ou encore le commerce alimentaire. Ajoutée à cela, l’essor des SCPI Européennes a permis aux SCPI de démultiplier la diversification proposée et de mutualiser d’autant plus les sources de loyer.

« Chacune de ces typologies d’actifs appartiennent leur propre cycle économique et ne dépendent pas forcément de la croissance économique, détenir un portefeuille multi-SCPI composé de ces thématiques assure ainsi une stabilité des revenus pour l’épargnant. » précise Lionel Benhamou, associé fondateur de La Centrale des SCPI.

De plus, les critères ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) sont de plus en plus présents dans la stratégie des SCPI.

Comment la sélection de locataires de prestige pérennise le loyer ?

La sélection des locataires est une chose primordiale pour les gérants de SCPI, leur solidité va être analysée au peigne fin, c’est pour cela que beaucoup sélectionnent des actifs loués à des sociétés internationales. À titre d’exemple la SCPI diversifiée Française Epargne Pierre a acquis en 2020 un bien loué au ministère de l’Éducation Nationale à Aix en Provence ainsi que des murs de magasins Monoprix, enseigne de commerce alimentaire présente en France et à l’international.

La SCPI de bureaux allemands Eurovalys fait de la sélection de ses locataires un de ses piliers d’investissement et compte parmi eux notamment Intel. Le numéro un mondial des semi-conducteurs Intel a dévoilé fin juillet 2019 des résultats bien meilleurs que prévu et a vu son bénéfice net progresser de 22%, un chiffre exceptionnel qui prouve la solidité du locataire.

De plus, pour pérenniser le loyer, les SCPI privilégient les baux longs et assurent une gestion attentive et personnalisée pour chacun d’eux. En France, les baux commerciaux sont dits « 3-6-9 ans » mais peuvent dépasser cette durée dans certains secteurs. A l’étranger les baux peuvent même atteindre 25 ans. La SCPI Pierval Santé multiplie les acquisitions avec des baux de 25 ans faisant atteindre 16 ans à la durée résiduelle moyenne de ses baux, de quoi protéger les investisseurs sur du long terme.

Protéger son épargne du coronavirus en investissant en parts de SCPI est ouvert à tous, il suffit de contacter un expert indépendant. La Centrale des SCPI, premier comparateur SCPI du marché affiche l’ensemble des informations concernant l’univers SCPI sur sa plateforme www.centraledesscpi.com et propose un accompagnement gratuit et sur mesure au 01.44.56.00.23. Grâce à ces experts, il est possible de se constituer gratuitement un portefeuille SCPI composé des meilleures SCPI du marché et ainsi préserver son épargne en période du coronavirus.

Découvrez comment la SCPI permet de protéger votre épargne du coronavirus :

 

Avertissement
L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.
Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.
Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.