19082019

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Immobilier de luxe : la hausse des prix ralentit dans le monde

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Immobilier

Immobilier de luxe : la hausse des prix ralentit dans le monde

La hausse des prix sur l'immobilier résidentiel de luxe a fortement ralenti au 2nd semestre 2018, selon le cabinet Savills. Paris tire encore cependant son épingle du jeu

L’immobilier de luxe résidentiel dans le monde montre-t-il des premiers signes d’essoufflement ? En effet, l’indice Savills qui mesure la hausse des prix de l’immobilier résidentiel de luxe n’a augmenté que de 2,3% en 2018 contre 3,4% en 2017.

Un plateau élevé

De plus, cette hausse a fortement ralenti pour s'établir à 0,3% au second semestre 2018, « suggérant l'apparition d'un plateau élevé », a indiqué le cabinet international de conseil en immobilier Savills dans sa dernière étude publiée cette semaine. Berlin a enregistré la plus forte hausse de l'indice, avec une croissance annuelle des prix de 9%. Paris (+ 4,5%) et Madrid (+ 4,3%) ont également poursuivi leur croissance et seule la capitale française a vu ses prix croître de juillet à décembre au second semestre 2018 : elle se place au 9e rang ((voir tableau ci-dessous). 

Brexit oblige, Londres a perdu -2,7% sur l’année mais selon Savills, « les valeurs dans la capitale britannique, où les chutes ont ralenti pour se placer à -0,7% au deuxième semestre de l'année, semblent maintenant être stabilisés, dans l'hypothèse d'un Brexit ordonné ».

La ville la plus chère du monde est…

Hong Kong (photo) reste la ville la plus chère du monde, avec une croissance de + 7,3% en 2018, et un total de + 200% sur les 10 dernières années. Mais « à court terme, ce sont les villes européennes qui connaîtront probablement les taux de croissance des prix les plus élevés », selon Sophie Chick, directrice de Savills World Research. Globalement, « Les valeurs du résidentiel de luxe s'installent dans une tendance de croissance des prix plus lente et plus régulière, et nous ne prévoyons pas un retour à une croissance annuelle à deux chiffres comme celle que nous avions connu avant la crise financière mondiale », a-t-elle commenté.

Valeur des prix au m2 à fin 2018 dans les capitales mondiales et évolutions

City Prix au m2 (EUR) Evolution au 2nd semestre 2018 Evolution en 2018 Evolution annuelle depuis 5 ans Evolution annuelle depuis 10 ans
Hong Kong €44,500 -0.4% 7.3% 38.8% 200%
Tokyo €28,600 1.8% 5.6% 54.8% 44.6%
New York €24,900 -3.1% -4.3% 18.6% 40.4%
London €17,700 -0.7% -2.6% -14.6% 41.4%
Shanghai €16,600 2.4% 7.9% 28.8% 133.3%
Sydney €16,300 -0.6% -1.7% 55.9% 80.3%
San Francisco €15,500 2.2% 6.9% 52.4% 80.4%
Singapore €15,000 0.4% 7.7% 0.34% 40.2%
Paris €14,500 3.5% 4.5% 13.3% 41.4%
Shenzhen €13,800 -0.2% 4.8% 101.1% 387.5%
Beijing €13,800 0.0% -1.7% 95.1% 321.7%
Los Angeles €13,500 0.5% 1.9% 38.8% 75.2%
Moscow €11,900 -1.6% -4.8% -15.9% 5.2%
Miami €9,700 -0.1% 0.5% 22.5% 38.8%
Berlin € 8,400 3.8% 9.1% 53.4% 119.1%
Dubai €7,000 -3.1% -6.1% -12.6% -28.5%
Madrid €7,000 0.9% 4.3% 13.3% -12.4%

Source : Savills