30012023

Retour

Actualité des sociétés

Actions : baisse marquée du nombre de particuliers actifs


boursehaussechiffres3

L’AMF publie son tableau de bord du 3eme trimestre. Or, cette huitième édition montre une baisse importante du nombre de particuliers ayant réalisé au moins une opération, d’achat ou de vente, sur des actions, à 600 000 (-35 %).

Investir en actions est loin d’être un fleuve tranquille. C’est bien ce que se dit une grande majorité de Français qui fait rapidement preuve de frilosité lorsque les signaux micro ou macroéconomiques laissent apparaître des faiblesses. Comme en témoigne le dernier tableau de bord trimestriel de l’AMF qui détaille les investissements des particuliers en Bourse.

Depuis janvier 2021, l’Autorité des marchés financiers publie tous les trois mois un tableau de bord des investisseurs particuliers actifs sur les marchés financiers au cours du trimestre précédent. Ce document s’appuie sur les données de transactions détaillées fournies par les établissements financiers français et les succursales en France d’établissements de l’Union européenne, depuis l’entrée en vigueur de la directive européenne sur les marchés d’instruments financiers MIF2 en janvier 2018. Il permet de suivre l’évolution des comportements des investisseurs individuels.

Or, cette huitième édition de ce tableau de bord montre une baisse importante du nombre de particuliers ayant réalisé au moins une opération, d’achat ou de vente, sur des actions, au troisième trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent, à 600 000 (-35 %). Si l’activité des particuliers en Bourse est traditionnellement plus faible pendant les mois d’été, ce niveau est inférieur à celui du troisième trimestre 2021, tout en étant comparable à celui du même trimestre de 2020.

Mais qui dit recul des transactions, ne dit pas forcément mouvement de panique. Ce sondage démontre même l’inverse. « Dans un contexte de repli des marchés pour le troisième trimestre consécutif, les particuliers semblent avoir fait preuve d’un certain attentisme et conservé leurs positions », analyse d’ailleurs le gendarme de la Bourse dans son communiqué.

Dans le détail, le nombre d’acheteurs d’actions a reculé, de 19 %, à 485 000, son plus bas niveau depuis le troisième trimestre 2020. Mais dans le même temps, le nombre de vendeurs d’actions a fortement baissé, de 43 %, pour atteindre 362 000, à un niveau nettement inférieur au nombre d’acheteurs.

PBB