22062024

Retour

Actualité des sociétés

Moneta AM va lancer son quatrième fonds actions à échéance


ORDI FONDS

C’est dans une visioconférence que Romain Burnand, patron de Moneta AM, a présenté le millésime 2029 de l’expertise de la société en fonds « actions » à échéance. Une innovation qu’il revendique.

Pour continuer à explorer l’illiquidité du marché actions, Moneta Asset Management va lancer un nouveau fonds fermé investi en petites et moyennes valeurs françaises, MME 2029. La souscription, qui démarrera début avril, sera close fin juin 2024. Il s’agit d’un fonds professionnel spécialisé (FPS) réservé aux investisseurs avertis. Le ticket d’entrée est de 100.000 €.

Le portefeuille sera valorisé trimestriellement (avec une information mensuelle).

Les frais de gestion se limitent à 1,5 %, auxquels s’ajoute une commission de surperformance au-delà de 7 %. Les droits d’entrée, qui étaient au maximum de 2,5 % pour les deux premiers millésimes, avec un droit de sortie de 0,5 % acquis aux fonds, sont passés à 3,5 %, sans droit de sortie, avec le troisième.

Pendant cinq ans, il ne sera pas possible de procéder à des souscriptions ni à des rachats. Un peu avant l’échéance, il y aura un choix à faire : soit repartir pour un nouveau cycle de cinq ans, soit récupérer tout ou partie des capitaux, sous réserve d’observer un éventuel délai. Pour mémoire, à fin 2023, la performance de MME 2026, lancé le 28 mai 2021, est de + 26,1 % et celle de MME 2027, lancé le 30 juin 2022, de + 18,9 %.

« L’engagement de détention de cinq ans, font remarquer les responsables de la gestion et de la commercialisation de Moneta AM, permet de prendre des positions tranchées ou très contrariantes (quitte à sacrifier la rentabilité à court terme pour favoriser l’appréciation à long terme), de saisir des opportunités lors d’opérations visant à réduire la liquidité d’un titre (pour forcer les actionnaires à accepter une transaction désavantageuse) et d’intervenir à contre-courant du marché en cas de krach ou de tirer parti de stress de liquidité (pour acheter des valeurs peu liquides quand d’autres sont contraints de les vendre). »

Par sa capacité à saisir des opportunités d’investissement qui ne pourraient pas être pleinement respectées dans un fonds ouvert, un fonds fermé permet donc de diriger une épargne longue vers de petites et moyennes valeurs cotées, même peu liquides.

Au-delà des attentes

Dans sa recherche de valeurs en devenir dans des secteurs naissants, l’équipe de gestion trouve aussi régulièrement des titres qui font l’objet d’OPA (Devoteam, Envea, Boskalis, Generix, Bolloré, SII…). D’où une prime qui se révèle parfois substantielle. Par ailleurs, les small & mid caps peuvent voir leur taille évoluer et intégrer des indices, le cas échéant repris comme sous-jacents par des ETF, ce qui constitue un levier de croissance dont les grosses cylindrées de la cote ne disposent pas.

Après cinq années de contreperformance d’ensemble, alors que les grandes valeurs ont gagné plus de 50 % dans l’intervalle, force est de reconnaître que le moment n’est pas mal choisi pour s’intéresser aux petites et moyennes capitalisations. « Les petites et moyennes valeurs, souligne Raphaël Lucet, cogérant des fonds actions datés chez Moneta AM, ont subi un vent de face lié à la hausse des taux d’intérêt, à une exposition plus forte à l’Europe et à une activité plus cyclique. »

En outre, par rapport au private equity, elles semblent également attrayantes, car elles se négocient à des niveaux de valorisation inférieurs et bénéficient d’une meilleure visibilité.

Moneta AM a été créée en 2003. La société gère aujourd’hui 3,8 Md€ en actions et emploie 32 personnes (dont 16 analystes et gérants). Son offre comprend six fonds, dont Moneta Micro Entreprises, fermé aux souscriptions en 2009 pour avoir atteint 200 M€. Comme son actif est désormais de 470 M€, il ne semble pas près d’être rouvert ! Sa performance annualisée sur 20 ans s’élève en moyenne à plus de 15 %. « Au-delà des attentes », sa valeur liquidative a été dans la période multipliée par 17,7 (contre 4,5 fois pour le Cac Small et 6,8 fois pour le Cac Mid 60).

Les cinq autres fonds de la marque sont l’emblématique Moneta Multi Caps (2,3 Md€ d’actif), Moneta Long Short et trois FPS classifiés Article 8 de la SFDR, MME 2026, MME 2027 et MME 2028, dans lesquels la société a mis ses deniers (pour un montant global de 50 M€). Un segment qui s’enrichira bientôt de MME 2029. Pour expliquer la notoriété de la société qu’il préside, Romain Burnand met en avant la « proximité avec les clients » et les « performances des fonds ».

ML