22072024

Retour

Marché

L'Economie sociale et solidaire reconnue par l’ONU


Economie sociale et solidaire gefContribuer à "remodeler" l’économie de l’après COVID promouvoir le développement durable, accompagner la transformation écologique, ce sont là les objectifs de la résolution de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies adoptée le 18 avril dernier.

  

 

Institutions financières et banques de développement sont invitées à soutenir cet amortisseur de crise. L’ ESS a le vent en poupe. De nombreuses actions nationales ont été initiées pour relancer l’économie après l’épisode COVID, soutenir l’emploi et tenter de réduire la pauvreté.

Un plan d’actions en faveur de l’ESS avait été déjà mis sur pied par la Commission européenne, en décembre 2019, soit avant la pandémie. La crise sanitaire, la guerre en Ukraine, les crises migratoires et alimentaires sont des défis qui ne peuvent trouver des solutions que dans le collectif, celui de la coopération des Etats mais aussi celui des coopératives, des associations, des fondations et des entreprises sociales.

Comme le rappelait Jérôme Saddier, président du groupe Crédit coopératif, le mois dernier en amont de cette reconnaissance dans les colonnes de Gestion de Fortune, les atouts de l’ESS sont ses valeurs : primauté de l’humain et finalité sociale du capital. De quoi booster les fonds à utilité sociale, de transition écologique, présents dans une large gamme proposée par les gestionnaires de l’épargne salariale.

 

PL