07102022

Retour

Tendance

A l’exception d’une poignée de villes, la baisse des prix se poursuit

Immonot.com publie tous les deux mois la tendance du marché immobilier issue d’une enquête nationale réalisée auprès d’études notariales, décryptée par le professeur Bernard Thion.

Selon Immonot.com, la légère amélioration de l’activité depuis le début de l’année ne parvient pas à enrayer la baisse des prix dans les divers compartiments du marché immobilier. Or, les acheteurs bénéficient pour le moment de conditions idéales, puisque les taux pratiqués par les banques, qui profitent du taux historiquement bas des emprunts d’Etat, n’ont jamais été aussi intéressants et que les prix deviennent plus aisément négociables. Et pourtant, à Grenoble, Maître Leclercq et ses associés remarquent « un marché très tendu avec peu de visites même si les acquéreurs sont en recherche active. On observe beaucoup d'évaluations et de nouveaux mandats ». Ils font également comprendre toute la difficulté pour les vendeurs de trouver un acheteur sans un sérieux ajustement des prix.

A plus long terme, les conseils donnés par les notaires révèlent deux informations intéressantes. « La première est que le nombre des conseils à l’achat entre le mois de février et le mois d’avril diminue sensiblement passant de 26 % à 19 % pour le logement et de 46 % à 31 % pour les terrains, laissant augurer une poursuite de la baisse des prix d’ici la fin de l’année 2014. Mais cette mauvaise nouvelle pour les vendeurs peut être légèrement tempérée par la seconde ; le nombre des notaires préférant conseiller une position d’attente augmente de 3 % à 9 % pour le logement et de 6 % à 12 % pour les terrains », explique Immonot.com. Avant d'ajouter : « Ce qui confirme une récente étude de SeLoger que certaines villes comme Nantes, Bordeaux ou Toulouse conservent encore de bonnes potentialités d’investissement et donc une amélioration des prix pratiqués ».