22052024

Retour

Actualité des sociétés

Accélération dans le private equity européen (étude Neuberger Berman)


investissement PE Gestion de Fortune

En Europe, comme au Royaume-Uni, les particuliers renforcent leur exposition au non-coté. C’est notamment ce qui ressort d’une étude de Neuberger Berman.

 

La démocratisation des marchés privés monte en puissance. Une étude conduite par Research in Finance auprès de 892 sélectionneurs de fonds européens, présents sur le segment institutionnel et sur celui du retail, révèle que la proportion des actifs des particuliers investis sur les marchés privés s’élève en moyenne à 7,7 %, contre un pourcentage de détention de 9,2 % pour les institutionnels. L’étude de Neuberger Berman (436 Md$ sous gestion au 31 mars 2023) montre aussi que 22 % des particuliers ne sont toujours pas exposés au non-coté. Une proportion qui paraît tout de même faible…

« Il existe de fortes disparités entre les pays européens, souligne un porte-parole du gestionnaire d’origine américaine. Les investisseurs allemands ont la plus forte proportion d’actifs sur les marchés privés, avec une moyenne de 12 %. Ils sont suivis par les ressortissants du Benelux (11 %), les Français et les Suisses (9 %). Le Royaume-Uni est l’exception régionale, avec seulement 4 % des actifs investis sur les marchés privés. » Là aussi, la donnée est contre-intuitive, vu la maturité financière des Britanniques…

Un élément de diversification

A l’avenir, estiment les responsables de Neuberger Berman, la demande en faveur du capital-investissement devrait rester forte sur le segment du retail, principalement en Europe, où 12 % des investisseurs prévoient d’augmenter leur exposition, pourcentage supérieur à l’augmentation de 4 % chez les institutionnels. Parmi les segments privilégiés, le marché primaire et les co-investissements sont considérés par les Européens comme les plus attrayants.

« Les investisseurs institutionnels, fait pour sa part remarquer José Cosio, directeur général chez Neuberger Berman, ont depuis longtemps recours à des stratégies non cotées pour contribuer à réduire la volatilité et obtenir des performances constantes à long terme. Ce n’est pas le cas des investisseurs individuels qui, pendant des décennies ont eu un accès limité à ce type d’opportunités sur les marchés privés. La démocratisation de la classe d’actifs continue de s’accélérer, les particuliers ayant un recours grandissant au non-coté. »

Afin de favoriser l’accès des investisseurs aux marchés privés, le gestionnaire a lancé cette année son troisième fonds d’investissement européen à long terme (European Long-Term Investment Fund, ou Eltif) axé sur le capital-investissement, avec un ticket d’entrée de 25.000 €. Le marché des Eltif, qui a progressé de 50 % en un an, pourrait devenir la « norme » pour permettre aux investisseurs individuels européens d’accéder plus largement au private equity…

ML