10122022

Retour

Capital investissement

Baromètre Cleantech de France Invest : des chiffres record


climat56

France Invest et EY viennent de publier le baromètre du premier semestre 2022 sur les levées de fonds dans la transition écologique. 2 Md€ ont été investis sur cette thématique, soit le double du 1er semestre 2021.

France Invest vient de publier son baromètre des levées de fonds dans la transition écologique du premier semestre.2022. En association avec EY, cette étude met en avant l’incroyable succès dont fait l’objet cette thématique dans l’univers du non coté. Cet intérêt intervient, il est vrai, dans un contexte particulièrement porteur pour le capital investissement dans la transition écologique, comme le font remarquer les initiateurs de ce baromètre.

« En effet ce secteur accueille des entreprises disposant de solutions environnementales innovantes ayant un impact positif sur le changement climatique. Or le développement de ces entreprises bénéficie des mécanismes législatifs et réglementaires de soutien à la transition écologique mis en place par les pouvoirs publics et des comportements microéconomiques favorables des clients/consommateurs qui l’emportent sur la tendance du pur cycle économique, permettant à ces entreprises de délivrer des croissances et donc des valorisations attractives malgré un contexte économique baissier », détaillent-ils.

Concrètement, sur le seul premier semestre 2022, 55 levées de fonds ont été réalisées en capital innovation et capital développement dans le secteur de la transition écologique en France pour un montant global de près de 2Md€. Soit le double du niveau constaté sur le premier semestre 2021. Par secteur, les deals les plus importants ont concerné les services (519 M€), la mobilité (360,7 M€), le stockage (310 M€), l’efficacité énergétique (267,9 M€), l’économie circulaire (212 M€), ou l’hydrogène (90 M€).

A titre d’exemple, En 2021, les financements que le groupe BEI (Banque européenne d’investissement) a consacrés au climat ont fortement augmenté, dans un contexte de dynamique soutenue des investissements des acteurs publics comme privés dans la transition écologique. Ils ont représenté 51% du montant global des prêts accordés par le groupe BEI (la BEI et sa filiale le FEI), soit 27,6Md€. Les volumes d’investissements les plus importants ont concerné les transports et mobilités vertes, devant les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. La France est encore plus en avance, avec deux tiers des investissements en faveur de projets liés à l’action climatique.

PBB