28062022

Retour

Banque

Premium prépare son ouverture à l'international

eur0pe5

En parallèle de sa stratégie d’acquisition de cabinets de CGP, Olivier Farouz, le patron de Premium regarde aujourd’hui le marché européen, où la demande pour une gestion patrimoniale de qualité et à bon prix est forte. Premier pays choisi : le Portugal.

Olivier Farouz, à la tête du Groupe Premium fourbit plus que jamais ses armes pour accélérer sa croissance et trouver de nouveaux gisements. Après avoir décidé d’ouvrir son champ des possibles au marché des CGP en juillet 2021, il regarde aujourd’hui un nouveau spectre : celui de l’international. Contrairement à la plupart de ses concurrents, l’homme fort de Premium a effectivement décidé d’aller trouver de nouvelles opportunités en Europe où la demande est très forte. Surtout pour des produits bien packagés et à bon prix.

Premier pays qui trouve grâce à ses yeux : le Portugal où la progression d’une classe moyenne a été très forte ces dernières années. Il dispose, en interne, d’équipes parlant la langue et susceptibles de se positionner rapidement sur ce marché. Il lorgne également l’Italie, la Belgique et bien sûr l’Espagne. Mais il avancera progressivement, le temps de trouver les hommes et les femmes adéquats et d’aborder ces marchés en bonne connaissance de cause. Il cherche d’ores et déjà un/une responsable pour superviser cette nouvelle antenne.

Cette démarche plutôt originale au sein des spécialistes de la gestion patrimoniale s’inscrit en parallèle de la stratégie d’acquisition de cabinets de CGP entamée voici neuf mois. Olivier Farouz a effectivement décidé d’adjoindre un nouveau pan à son activité originelle de courtier d’assurance. En comptant les trois prochaines acquisitions qu’il devrait officialiser d’ici à 15 jours, il aura acquis pas moins de 7 cabinets, alors que d’autres emplettes sont également dans les cartons.

Son objectif à moyen terme : atteindre la barre des 10 Md€ d’encours sous gestion. Une croissance qui ne se fait pas sans voir les effectifs gonfler au même rythme puisqu’ils devraient bientôt totaliser plus de 350 personnes.

PBB