20072024

Retour

Actualité des sociétés

UBS LMdG lance une nouvelle stratégie à échéance

visioncommuneUBS LMdG poursuit le développement de sa gamme obligataire avec le lancement d’une nouvelle stratégie à échéance, LMdG IG Fix 2028.

 

 

UBS La Maison de Gestion étoffe sa palette obligataire avec le lancement d’un nouveau fonds daté, LMdG Fix 2028. L’approche de ce fonds de portage reflète celle qui a fait le succès du fonds LMdG IG Fix 2025 lancé fin 2022.

Les fonds à échéances, très en vogue depuis plusieurs mois, permettent non seulement de disposer d’une visibilité de performance à l’échéance, mais aussi de « contrer » une certaine volatilité de marché.

« Depuis le début de l’année, est-il expliqué dans un communiqué, les banques centrales maintiennent une approche vigilante, alors que des inquiétudes persistent sur l’inflation et les perspectives de croissance économique.

Les investisseurs restent attentifs quant à de potentiels signes de récession et aux bouleversements géopolitiques qui pourraient influencer les marchés. Dans ce contexte, les produits obligataires demeurent une opportunité à même de conjuguer protection et rendement. »

Une vision commune

Le fonds investit dans des obligations « investment grade » libellées en euro, avec une sensibilité au risque de taux comprise entre – 0,2 et 5. Les gérants, Radoslav Radev et Nidal Nagib, garderont les titres en portefeuille jusqu’à leur remboursement. LMdG IG Fix 2028 complète une gamme qui comprend déjà LMdG IG Fix 2025, LMdG Flex Court Terme, LMdG Float to Fix 2027 et LMdG Multi-Crédit.

« Avec l’ensemble de ces stratégies, est-il encore précisé dans le communiqué, UBS LMdG met à disposition des investisseurs son expertise dans l’allocation et la sélection obligataire, afin de répondre à leurs attentes en leur proposant des solutions variées en termes d’horizon d’investissement, d’exposition aux différents marchés et aux risques associés, notamment de perte en capital et de crédit. »

UBS La Maison de Gestion est issue de la rencontre, fin 2016, de La Maison (familles d’investisseurs) et d’UBS. La création de la joint-venture (51 % UBS France, 49 % La Maison) est née de leur vision commune du métier de gestion de fortune et de leur souhait de créer un modèle original au sein d’une institution de gestion patrimoniale adossée à UBS, première banque privée au monde.

Aujourd’hui, le groupe UBS détient 100 % de la coentreprise, laquelle accompagne 3.000 clients et gère 6 Md€ d’euros d’actifs (au 31 décembre 2023).

 

ML