11062023

Retour

Gestion d’actifs

Epargne salariale et retraite collective d'entreprise, une enquête de l'AFG


epargneAssuranceVie

Les résultats de l’enquête conduite par l’AFG sur l’épargne salariale et la retraite collective d’entreprise montrent une nette progression de la collecte au premier semestre, ainsi qu’une accélération de l’équipement des petites entreprises.

L’épargne salariale est en développement notable dans les PME et le développement des entreprises en PER s’accélère. C’est ce que révèle l’enquête semestrielle de l’Association française de la gestion financière (AFG). « Dans un contexte de l’emploi tendu, indique un porte-parole de l’association, l’épargne salariale renforce l’attractivité des entreprises pour recruter de nouveaux talents et fidéliser leurs salariés. Les plans d’épargne retraite, notamment les PER collectifs, jouent un rôle moteur dans ce mouvement. L’investissement socialement responsable s’apprécie fortement, avec 2,4 Md€ de versements. » L’encours des fonds « investissement responsable » s’établit à 51,1 Md€ (soit la moitié du stock des actifs diversifiés, hors actionnariat salarié).

Chiffres en hausse mais encours en baisse

Au total, les salariés ont versé 13,2 Md€ (+ 50 % de collecte nette, à 4,7 Md€) sur leurs plans d’épargne salariale au premier semestre 2022, en augmentation de 19 % par rapport au premier semestre 2021, tiré par la hausse de l’intéressement (+ 23,6 %) et de la participation (+ 34,7 %), malgré une légère baisse des versements volontaires (– 4,9 %). Les entreprises qui ont l’an dernier réalisé des bénéfices records ont donc redistribué davantage de valeur à leurs salariés.

« Les deux tiers des flux sont placés en fonds actions, ce qui témoigne de l’appropriation de ces dispositifs par les épargnants dans un objectif de moyen-long terme, explique le porte-parole de l’AFG. Cette attitude se confirme également avec le développement de la gestion pilotée, qui représente 36 % des encours de l’épargne retraite. »

Le nombre d’entreprises qui proposent un dispositif d’épargne salariale à leurs salariés est en augmentation de 5,5 %, passant de 348.000 à 367.000 entre juin 2021 et juin 2022. Il progresse plus particulièrement chez les petites entreprises : + 6,1 % pour celles qui ont moins de 50 salariés. Malgré une collecte soutenue, le volume des encours est de 158,6 Md€, contre 162,4 Md€, du fait d’un effet marché défavorable.

Créés en 2019, les plans d’épargne retraite collectifs continuent à se développer dans les entreprises et auprès des salariés, contribuant ainsi au mouvement d’accélération de l’épargne salariale. Il existe aujourd’hui 129.200 entreprises équipées des nouveaux PER collectifs (+ 20 %) et 2,2 millions de salariés concernés (+ 53 %). Des salariés qui, depuis le début de l’année, ont épargné 1,5 Md€ pour préparer leur retraite, soit un flux en progression de 54 % en un an, pour un encours de 15,2 Md€ (+ 21 %).

La collecte nette a fait un bond de 66 %, à plus de 1 Md€. « Désormais, fait observer le responsable de l’association, plus de 60 % de l’épargne retraite d’entreprise en comptes-titres sont constitués de PER collectifs, à hauteur de 24,7 Md€. »

ML