20062019

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Où et comment les Européens épargnent-ils ?

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Assurance vie

Où et comment les Européens épargnent-ils ?

Dans une étude, le Cercle de l’Epargne décrypte les différences encore très marquées en matière d’épargne financière dans les pays de l’UE. 

Quelques jours avant les élections européennes, le Cercle de l’Epargne dirigé par Philippe Crevel, a eu la bonne idée de faire le point sur le comportement des Européens vis-à-vis de l’épargne, dans une étude intitulée « A la recherche de l’épargnant européen ».

Premier constat : en matière d’épargne, les Européens font le grand écart : par exemple le taux d’épargne en Espagne ou au Royaume-Uni est d’à peine 5% tandis qu’en Suède il atteint 20% des revenus (voir graphique ci-dessous).

Attention aux idées reçues 

Autre constat : de nombreuses idées reçues tombent. Par exemple, dans les pays où les dépenses de logement accaparent une grande partie du budget des ménages, le taux d’épargne financière peut aussi être élevé, à l’instar de la France.

Autre exemple : « De manière contre-intuitive, le taux d’épargne est d’autant plus important que le poids de l’État-providence est élevé », explique l’étude. « Ainsi, en France, en Allemagne ou en Suède où le niveau de couverture des risques sociaux figure parmi les meilleurs, les ménages entendent compléter les régimes publics par des systèmes individuels et privés ».

Enfin, le Cercle de l’Epargne livre un éclairage intéressant sur la façon dont les Européens réalisent leur allocation d’actifs financiers : « les Français sont accusés de préférer la liquidité au détriment des actions. Or, cela ne constitue en rien une spécificité française. Ainsi, les Allemands sont les champions toutes catégories des liquidités qui représentent 44 % de leur patrimoine financier contre 29 % en France », précise l’étude. Si le poids des actions est faible en France et au Royaume-Uni (deux pays où l’assurance vie tient une place prépondérante), il est important en Belgique et en Espagne.

Carole Molé Genlis

tauxEpargneUE

tauxEpargneUE

Source : Etude A la recherche de l'épargnant européen, l
e Cercle de l'Epargne, mai 2019






Attachments:
File File size
Download this file (DOSSIER-M61-A-LA-RECHERCHE-DE-LEPARGNANT-EUROPEEN.pdf)DOSSIER-M61-A-LA-RECHERCHE-DE-LEPARGNANT-EUROPEEN.pdf 582 kB