Gestion de Fortune

24092017

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Rubriques Le Prix de l'Aurep met à l'honneur ses anciens diplômés

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Le Prix de l'Aurep met à l'honneur ses anciens diplômés

La première édition du Prix de l'Aurep a récompensé Bertrand Pasquet et Stéphanie Sambre, deux anciens diplômés, pour leur mémoire et leur présentation sur le thème de l'assurance vie.

Jeudi 7 septembre s'est déroulée, dans les locaux de La Française à Paris, la remise de la première édition du Prix de l'Aurep réservé aux anciens diplômés et lancé fin 2016, sous la houlette de Pascal Pineau, directeur pédagogique, autour de la thématique de l'assurance vie.

Cinq équipes finalistes

Après la soutenance des cinq dossiers sélectionnés (15 minutes de pitch, 5 minutes de questions soulevées par Pascal Pineau) devant un auditoire de près de 150 professionnels de la gestion de patrimoine, et après une présentation de Jean Aulagnier, président de l'Aurep, le jury, composé des partenaires et d'anciens diplômés de l'Aurep, a récompensé pour le Prix Aurep 2017 Bertrand Pasquet, pour son mémoire sur les « recommandations adressées aux CGP pour une meilleure pratique de la sélection des fonds au sein d'un contrat d'assurance vie ». Cet ancien ingénieur, après plus de 20 ans de management dans l'industrie, est devenu il y a quelques mois CGPI à Lyon après sa formation à l'Aurep.

Un prix spécial du jury a été attribué à Stéphanie Sambre pour sa présentation sur « les nouvelles options d'arbitrage automatique intelligent des contrats d'assurance vie ». Stéphanie Sambre est conseiller patrimonial au Crédit Mutuel Midi Atlantique et formatrice des nouveaux conseillers en gestion de patrimoine du groupe Crédit Mutuel-CIC. Les deux prix étaient dotés de 1 500 €.

Les trois autres dossiers finalistes sélectionnés portaient sur « L'avance : aspects juridiques, fiscaux et commerciaux » (par Eve-Marie Dyon et Lilian Duperray du cabinet EMD Patrimoine), « Pour un assujettissement de l'assurance vie au droit des libéralités » (par Axelle Meiller et Henri Leyrat, chargés d'enseignement au CFNP de Lyon et à l'université de Clermont Auvergne) et « Nantissement et clause bénéficiaire : protection du créancier et optimisation de la transmission » (par Claire Tardy du family office Intuitae et Thibaut Egasse, notaire à Paris), une démonstration très pertinente.

6 000 CGP formés en 30 ans

Catherine Orlhac, directrice de l'Aurep, a indiqué que « depuis sa création il y a 30 ans, l'Aurep a formé plus de 6 000 conseillers en gestion de patrimoine » en rappelant que l'association « tient à tout prix à défendre le métier de conseil en gestion de patrimoine ». Elle a dédié cette première édition du Prix de l'Aurep à Jean-Pierre Corbel, le président de l'Aurep récemment décédé.