26052022

Retour

Avec Nektarea, Joseph Chatel veut démocratiser la gestion de fortune

gestionprivee44

Président de CAC Life, cofondateur de DNCA Finance et de Pierre Premier Gestion, Joseph Chatel prend une nouvelle initiative en lançant Nektarea, le premier produit d’épargne en ligne qui démocratise la gestion de fortune.

 

Joseph Chatel est une personnalité bien connue du monde des placements. Sortant des sentiers battus, il s’illustre cette fois avec le lancement de Nektarea, le premier produit d’épargne, accessible exclusivement en ligne, qui démocratise la gestion de fortune. Ex-conseiller juridique et fiscal, ancien directeur du développement de Richelieu Finance, Président de CAC Life, société de courtage d’assurance (créée pour les besoins de Nektarea), cofondateur de DNCA Finance (inventeur du fonds DNCA Evolutif, initiateur du fonds Eurose…) et de Pierre Premier Gestion, Joseph Chatel souhaite mettre la gestion de fortune à la disposition de tous, à partir d’un ticket d’entrée de 450 €.

Nektarea, dont l’objectif est de délivrer des rendements supérieurs à ceux de fonds en euros en berne, combine immobilier, Bourse et private equity. Avec ce produit innovant proposé sous la forme d’un contrat d’assurance-vie, tous les épargnants peuvent accéder – via la plateforme Spirica, filiale de Crédit Agricole Assurances – à de grands gestionnaires européens : Amundi pour l’immobilier (avec Tangram), Edmond de Rothschild Asset Management pour la Bourse (en multigestion) et Ardian, pour le private equity.

La pierre philosophale !

A travers nektarea.fr, l’association avec RedPill, groupe de création de plateformes digitales et data disruptives, facilite le processus de souscription, laquelle s’effectue par l’intermédiaire d’un ordinateur ou d’un smartphone. En plus de la simplicité de gestion, la solution allie rendement, liquidité et volatilité contenue. «Nektarea, expliquent les rédacteurs du communiqué de presse, est structuré autour de Nek+, qui panache trois classes d’actifs décorrélées les unes des autres, ce qui permet de lisser les risques et de réduire la volatilité globale, et d’un fonds en euros, dont la proportion varie en fonction du profil de risque. L’épargnant a le choix entre quatre profils : Nektarea 25 (25 % de Nek+ et 75 % de fonds en euros), Nektarea 50 (50 % de Nek+ et 50 % de fonds en euros, Neltarea 75 (75 % de Nek+ et 25 % de fonds en euros) et Nektarea 100 (100 % de Nek+). »

L’horizon de placement théorique va de 8 à 10 ans. L’espérance de rendement annualisé est en moyenne de 4 %. La formule avait été imaginée en 2017, mais il a fallu attendre la loi Pacte, qui a ouvert largement l’accès au private equity au sein de l’assurance-vie, puis la mise au point des détails pratiques avant de la proposer au public. « J’ai toujours voulu, confie Joseph Chatel, répondre à l’attente collective d’un produit peu risqué offrant un rendement supérieur à celui des fonds en euros, car tous les Français ont droit à une épargne rémunérée de façon satisfaisante, susceptible de rester disponible en cas de besoin. Démocratiser les recettes de la gestion de fortune, c’était un rêve qui devient réalité aujourd’hui. »

ML