30012023

Retour

Immobilier

SCPI résidentielles : la nouvelle valeur-refuge ?

image primonial decembre21

La crise sanitaire a démontré l’intérêt des investisseurs pour l’immobilier résidentiel. Ce marché, orienté sur les biens à usage d’habitation principale ou secondaire, a attiré plus de 6 milliards d’euros d’investissement en France en 2020, en hausse de 55 % par rapport à 20191 . Il représente désormais la classe d’actifs immobilière la plus prisée derrière les bureaux.

La montée en puissance de l’immobilier résidentiel, confirmée par les excellents chiffres du 1 er semestre 2021, encourage l’investissement dans les SCPI dédiées à cette classe d’actif. Elles permettent au plus grand nombre d’investir indirectement dans ce secteur.

(Publi-communiqué)

L’immobilier résidentiel : un marché en pleine expansion après crise

Les ventes de logements aux particuliers connaissent une nette augmentation depuis le début de l’année. Au 1er semestre 2021, le volume des transactions a gagné 14,7 % dans l’immobilier ancien2. Dans le neuf, il a cru de 21,6 %, ouvrant des perspectives encourageantes pour la période d’après crise3.

Parallèlement, les placements des investisseurs institutionnels dans l’immobilier résidentiel devraient atteindre des records en 2021. Ils ont investi 4,4 milliards d’euros au 1er semestre 2021, en hausse de 23 % par rapport à 20204. Avec 129 transactions portant sur des actifs unitaires, contre 74 en moyenne depuis 2017, ce marché confirme son rôle de valeur refuge dans une période d’incertitude5.

Un environnement très favorable

Les facteurs permettant d’expliquer la bonne santé de l’immobilier résidentiel sont nombreux : épargne accumulée durant la crise, métropolisation, taux bas… La pénurie durable de logements dans de nombreuses villes, en partie due à des volumes de construction insuffisants, entraîne une progression continue des loyers (+1,8 % en 20206) et des prix (+5,9 % pour l’ancien à fin juin 20217). Investir dans le résidentiel offre ainsi des perspectives attractives de rendement potentiel, tout en finançant la création de logements qui répondent aux besoins de la population.

Le succès des nouvelles formes d’immobilier résidentiel

Si le résidentiel classique représente une part importante du marché, une autre typologie d’actifs résidentiel en immobilier géré connaît une forte progression : le coliving. Ce concept innovant vise à favoriser la vie en communauté en proposant des pièces partagées à l’intérieur des résidences : cuisine, salle de sport, terrasse… L’investissement dans ce mode d’habitat prisé par les étudiants et par les jeunes actifs a augmenté de près de 95 % au 1er semestre 20218.

Investir dans un logement grâce aux SCPI résidentielles

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) présentent de nombreux atouts pour les épargnants souhaitant profiter du développement du marché résidentiel. Ces fonds, accessibles à partir de quelques centaines d’euros seulement, permettent d’investir dans des logements avec un capital limité.

 Les SCPI résidentielles sont composées principalement d’actifs en immobilier d’habitation. S’agissant de fonds possédant parfois plusieurs centaines de biens, elles mutualisent le risque tout en offrant des niveaux de performance souvent supérieurs aux produits d’épargne sécurisés.

 Les SCPI résidentielles visent à restituer à la fois des revenus réguliers potentiels issus de la location des immeubles et une valorisation du capital investi sur le long terme lié à l’augmentation des prix du résidentiel. Cette valorisation du capital n’est pas garantie puisque les SCPI présentent un risque de perte en capital. Elle dépend de l’évolution du marché immobilier.

SCPI Primofamily : l’immobilier du quotidien

C’est le cas de la SCPI Primofamily lancée en 2017 par Primonial REIM France. Cette SCPI, investie dans l’immobilier du quotidien (résidentiel classique, coliving…) a offert en 2020 une performance globale de 5,05%9. Il faut rappeler que les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Primofamily tire profit du dynamisme des métropoles françaises et européennes. Cette stratégie efficace, intégrant les nouveaux modes d’habitat comme le coliving, a permis à Primofamily d’être élue « Meilleure SCPI en immobilier de logement » aux Victoires de la Pierre-Papier 2020 Gestion de Fortune.

Par ailleurs, la SCPI Primofamily a augmenté en 2020 pour la troisième année consécutive, le prix de la part, validant ainsi les choix d’investissement opérés par la société de gestion, au profit des porteurs de parts de la SCPI.

SCPI Patrimmo Croissance : la nue-propriété de lots résidentiels

Un autre type de SCPI résidentielle qui privilégie non pas le versement de revenus immédiats mais adopte des stratégies qui vise la valorisation potentielle à long terme du patrimoine. À ce titre, la SCPI Patrimmo Croissance, créée en 2014 par Primonial REIM France, investit majoritairement dans la nue-propriété de résidences.

 Ses acquisitions peuvent porter sur des immeubles construits ou à construire. L’usufruit est acquis par des bailleurs sociaux. Patrimmo Croissance n’a donc pas vocation à distribuer un revenu mais à capitaliser la performance potentielle correspondant au remembrement de la pleine propriété des actifs immobiliers corrigé des éventuelles plus ou moins-values constatées lors de la valorisation annuelle de ces actifs et réalisées lors de leur vente.

Quels sont les risques ?

Comme tous placements immobiliers, l’investissement en part de SCPI présente un risque de perte en capital dû à l'évolution des marchés immobiliers notamment. Les revenus ne sont pas garantis, ils peuvent varier à la hausse comme à la baisse en fonction de la performance du fonds. L'investissement en part de SCPI s'envisage sur le long terme avec un horizon de placement recommandé de 10 ans. La liquidité est limitée, la société de gestion ne garantit pas la revente des parts. Et comme pour tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

1Knight Frank, Le marché de l’immobilier résidentiel – France, septembre 2021
2Knight Frank, Le marché de l’immobilier résidentiel – France, septembre 2021. Hausse sur 12 mois glissants.
3Mieux vivre votre argent, Hausse sur 12 mois glissants.
4JLL, Panorama du marché résidentiel en France », 1er semestre 2021
5JLL, Panorama du marché résidentiel en France », 1er semestre 2021
6Locservice.fr, Observatoire 2020 sur le marché locatif en France, 2020
7Knight Frank, Le marché de l’immobilier résidentiel – France, septembre 2021
8Knight Frank, Le marché de l’immobilier résidentiel – France, septembre 2021
9* * Performance = TDVM + EPV
TDVM : le Taux de Distribution sur Valeur de Marché mesure le niveau de distribution en divisant le dividende brut avant prélèvement libératoire versé au titre de l’année n (y compris les acomptes exceptionnels et quote-part de plus-values distribuées) par le prix de part acquéreur moyen de l’année.
*EVP : Evolution des valeurs des parts