Gestion d’actifs

Table ronde : La place des pays émergents dans les portefeuilles

table ronde emergents

table ronde emergents

Face à des marchés développés évaluant sur des plus hauts historiques, notamment sur des classes d’actifs comme les actions ou encore les obligations, les places boursières des pays émergents apparaissent aujourd’hui comme une alternative pertinente pour aller y chercher de la valeur, notamment en raison de leur retard accumulé ces dernières années en termes de performance.

Mais pour générer de l’alpha dans un environnement de marché de plus en plus difficile à lire pour bon nombre d’investisseurs, mieux vaut se tourner vers une gestion active capable d’identifier les meilleures opportunités d’investissement sur le long terme comme l’ont rappelé les trois spécialistes que nous avons interrogés à l’occasion de notre table-ronde organisée sur ce sujet.

Jean-Patrice Prudhomme, directeur marchés, conseil et gestion chez Milleis Banque, Michael Israel, associé gérant chez IVO Capital Partners et Kevin Net, gérant actions internationales chez Edmond de Rothschild Asset Management nous aident à y voir plus clair sur les stratégies d’investissement à privilégier, aussi bien sur le compartiment actions que sur le segment obligataire des places boursières des pays émergents, tout en nous expliquant pourquoi il n’est pas encore trop tard pour se positionner sur ces marchés en leur accordant plus de place dans les portefeuilles des investisseurs

Lire ici

couverture table ronde emergents