Gestion de Fortune

24092017

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Rubriques Altaprofits.com démocratise le contrat de capitalisation avec Digital Capi

Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

Altaprofits.com démocratise le contrat de capitalisation avec Digital Capi

Le courtier Internet Altaprofits lance Digital Capi, la version contrat de capitalisation de Digital Vie, assuré par Suravenir. Le contrat est 100 % numérique et accessible dès 100 €.

Après Titre@capi de SwissLife et Altaprofits Capitalisation de Generali, le courtier Internet Altaprofits lance Digital Capi, la version capitalisation du contrat d'assurance vie Digital Vie lancé avec Suravenir en 2015.

Ce contrat gérable 100 % en ligne bénéficie de la signature électronique dès la souscription et pour les versements et les arbitrages en ligne. Il peut être ouvert sans frais d'entrée avec seulement 100 € et alimenté par des versements mensuels de 25 €.

Il est doté d'une gamme large de supports d'investissement : 312 OPCVM, une douzaine de supports immobilier (SCI, SCPI, OPCI), une cinquantaine d'ETF ainsi que de deux certificats (or et métaux précieux) et deux fonds euros : Suravenir Opportunités (accessible sous conditions) et Suravenir Rendement. Ses frais de gestion sont comme le contrat Digital vie à 0,60 % pour les fonds en euros et les unités de compte. Il propose également cinq mandats en gestion pilotée confié à Lazard Frères Gestion dès 5 000 €.

« Chez Altaprofits.com, nous avons l'expérience des contrats de capitalisation, indique Hervé Tisserand, directeur général et cofondateur d'Altaprofits.com. Compte tenu des qualités de Digital Capi, certains de nos épargnants y ont d'ores et déjà souscrit en préventes ».

Rappelons que le contrat de capitalisation apporte les mêmes avantages que le contrat d'assurance vie en matière d'exonération des revenus au-delà de 8 ans, mais les intérêts ou plus-values générés par le contrat ne sont pas imposables à l'ISF. De plus, l'antériorité fiscale est maintenue en cas de donation ou de transmission. Il ne bénéficie des avantages fiscaux en matière de transmission.